Harry Kane (Angleterre) privé de brassard « One Love » face à l'Iran

Harry Kane avait affirmé ce dimanche en conférence de presse qu'il porterait face à l'Iran le brassard arc-en-ciel « One Love ». (G. Bumstead/Reuters)

Alors que Harry Kane avait affirmé dimanche qu'il porterait, en tant que capitaine, le brassard inclusif « One Love » ce lundi après-midi à l'occasion de l'entrée en lice des Trois Lions dans le Mondial face à l'Iran, la Fédération anglaise en a finalement décidé autrement en raison des sanctions sportives encourues.

Harry Kane avait pourtant formulé les choses clairement. Ce dimanche, lors de la conférence précédant l'entrée en lice des Trois Lions dans cette Coupe du monde face à l'Iran, lundi après-midi (14 heures), le capitaine anglais avait affirmé qu'il porterait le brassard inclusif « One Love », même s'il était pénalisé d'un carton jaune pour cela.

lire aussi : Harry Kane souhaite porter le brassard arc-en-ciel contre l'Iran

Mais ce lundi matin, Mark Bullingham, le chef exécutif de la FA (Fédération anglaise), était déjà moins affirmatif sur le sujet lorsqu'il a été interrogé par BBC Radio 4. « C'est une situation évolutive. Il y a des discussions en cours (entre la FA et la FIFA). On travaille en ce moment sur ces sujets. C'est vrai que la FIFA a indiqué hier (dimanche) qu'il pourrait y avoir des sanctions sportives (en cas de port du brassard arc-en-ciel) ». Le responsable de la FA avait poursuivi : « On a dit clairement qu'on voulait porter ce brassard, c'est important pour nous. Mais dans le même temps, il faut qu'on avance dans nos discussions pour voir jusqu'où celles-ci vont aller. Il faut qu'on prenne en compte toutes les implications. »

La FA était prête à accepter une amende mais pas forcément un carton jauneBullingham précise que la FA serait tout à fait prête à prendre en charge une amende liée au port de ce brassard, parce que « c'est important de montrer notre soutien à l'inclusion ». Mais en revanche, « s'il y a une sanction sportive (et notamment un carton jaune), c'est quelque chose auquel il faut qu'on réfléchisse ».

C'est désormais tout réfléchi : l'Angleterre fait partie des sept nations européennes ayant officiellement fait savoir, ce lundi en fin de matinée par communiqué, qu'elles ne pouvaient « pas mettre (leurs) joueurs dans une position où ils pourraient faire face à des sanctions sportives, y compris des exclusions ; nous avons donc demandé aux capitaines de ne pas tenter de porter le brassard lors des matches de la Coupe du monde. »

lire aussi : Calendrier/Résultats de la Coupe du monde

Hugo Lloris : « Je préfère rester dans mon cadre »