Hatem Guevara

SO FOOT

Le premier jour, ce ne devait être "que du bonheur". Le Parc des Princes, le début de l'été, un président qui parle d'un "grand moment pour le club" et un joueur décomplexé dans une veste de costume trop large. L'homme claque des sourires, agite la tête dans tous les sens et s'affiche, déjà, comme un enfant touchant. À la première question d'un journaliste – "Depuis que tu as commencé en Ligue 1, on ne cesse de dire et d'entendre qu'avec ce que tu as dans les pieds, tu peux faire partie des quatre ou cinq meilleurs joueurs du monde. Là, tu te retrouves dans ce club, le PSG, avec un effectif extraordinaire, tu penses que cette équipe peut t'aider à franchir ce palier et atteindre le clan des quatre-cinq meilleurs joueurs du monde ?" –, Hatem Ben Arfa tranche : "Oui, bien sûr." L'homme est comme ça et ne changera jamais, même à maintenant trente piges. Balle au pied ou dans sa communication, Ben Arfa restera toujours…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages