Haut-Karabakh : Tout comprendre au conflit qui oppose l’Azerbaïdjan et l’Arménie

Haut-Karabakh : Tout comprendre au conflit qui oppose l’Azerbaïdjan et l’Arménie

CONFLIT - Les violences autour du Haut-Karabakh ravivent le spectre d’une nouvelle guerre après celle de 2020

Le Haut-Karabakh est au centre d’un long conflit entre l’Arménie à l’Azerbaïdjan. Alors que depuis la fin du conflit armé de l’automne 2020 les tensions sont restées vives entre les deux ex-républiques soviétiques rivales du Caucase, depuis mercredi d’une nouvelle escalade de violences ravive le risque de guerre dans cette enclave montagneuse.

Sous la houlette de la diplomatie russe et d’une médiation internationale, l’Arménie et l’Azerbaïdjan sont pourtant en train de négocier un traité de paix. A quoi doit-on ce regain de violences ? Alors que la guerre sévit en Ukraine, Moscou peut-il instrumentaliser ces tensions ? Les pourparlers en faveur de la paix peuvent-ils être compromis ? 20 Minutes fait le point sur les enjeux entourant la région rebelle du Haut-Karabakh.

Mais, au fait, c’est quoi le Haut-Karabakh ?

Considéré comme une région centrale de son histoire par l’Arménie, le Nagorny Karabakh (qui signifie Karabakh montagneux ou Haut-Karabakh en russe) a changé de mains de multiples fois. Intégrée au royaume arménien dans l’Antiquité, cette région d’environ 146.000 habitants répartis sur 4.400 km2, est passée sous influence arabe au Moyen Age avant qu’une révolte ne la fasse revenir dans le giron de l’Arménie. Après une période d’influence perse, elle est finalement incorporée à l’Empire russe en 18(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’Arménie annonce une trêve avec l’Azerbaïdjan après la « médiation » de la Russie
Guerre en Ukraine : L’Union Européenne veut « doubler » ses importations de gaz d’Azerbaïdjan pour s’affranchir des Russes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles