Haut-Karabakh: les négociations échouent entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie à Washington

·1 min de lecture

L’espoir de trouver une solution diplomatique au conflit du Haut-Karabakh s’amenuise après l’échec d’un nouveau round de négociations ce vendredi 23 octobre à Washington. Une déception pour tous ceux qui attendent que la diplomatie reprenne le dessus sur les armes.

Avec notre correspondant à Mingachevir, Emmanuel Grynszpan

Les pourparlers entre les ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais, sous la houlette du secrétaire d’État américain, n’ont été en fait que de courts entretiens séparés entre chaque belligérant et Mike Pompeo.

C’est donc clairement un pas en arrière par rapport au précédent contact diplomatique du 10 octobre, lorsque les deux ministres avaient passé plus de dix heures ensemble dans le bureau du ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov.

Juste après leur rencontre avec Mike Pompeo vendredi soir, le conseiller diplomatique azerbaïdjanais, Eltchin Amirbeyov, a expliqué que la confiance est désormais quasiment nulle entre les deux pays, notamment à cause de l’échec des deux cessez-le-feu.

Eltchin Amirbeyov dit que Bakou est toujours prêt à des négociations, mais uniquement sur le règlement politique. Pour lui, la porte est toujours ouverte à une autonomie du Haut-Karabakh, mais uniquement après le retrait immédiat et sans condition des forces arméniennes. Autrement dit, une capitulation complète d’Erevan qui serait suicidaire politiquement pour le Premier ministre, Nikol Pachinian.

À lire aussi : Haut-Karabakh: la laborieuse trève entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie