Un haut responsable qatarien déclare que 400 à 500 travailleurs migrants sont morts sur les chantiers de la Coupe du monde

Un nouveau décompte a été donné par un haut responsable qatarien. (F. Mons/L'Équipe)

Selon un haut responsable qatarien, 400 à 500 travailleurs migrants sont morts sur les chantiers de la Coupe du monde. Le Qatar avait jusqu'ici donné un nombre bien moins élevé.

Un haut responsable qatarien, Hassan Al-Thawadi, a déclaré qu'« entre 400 et 500 » travailleurs migrants sont morts lors de projets de construction liés à la Coupe du monde 2022, lors d'une interview avec le journaliste britannique Piers Morgan. L'estimation est nettement plus élevée que le nombre de décès précédemment signalés par le pays organisateur.

lire aussi : Le difficile décompte des ouvriers décédés au Qatar

« L'estimation est d'environ 400, entre 400 et 500, a déclaré Al-Thawadi. Je n'ai pas le nombre exact. C'est quelque chose qui a été discuté. »

Si le quotidien britannique The Guardian évoque 6 500 décès - un chiffre qui ne concerne pas que les chantiers des stades - le comité d'organisation de la Coupe du monde n'a recensé de son côté que... 3 morts.