Le Havre à Charléty, la dernière chance du PFC ?

Thierry Laurey en discussion avec Alimami Gory lors de la victoire du PFC à Saint-Étienne (2-0), le 15 octobre. (A. Martin/L'Équipe)

Loin des pronostics qui en faisaient l'un des favoris, le Paris FC reçoit ce vendredi le leader Le Havre (à 21 heures sur la chaîne L'Équipe) dans une rencontre qui pourrait lui servir de tremplin.

Il faut descendre plus bas qu'on ne l'imaginait au classement cette saison pour trouver trace du Paris FC, trois fois barragiste depuis 2019, et dont beaucoup le voyaient comme un prétendant très sérieux à la montée. Après la victoire à Pau lundi dernier (0-1), les Parisiens ont retrouvé le top 10 (9e), toujours bien loin des ambitions affichées. « Ce n'est pas ce qu'on espérait, évidemment, admettait jeudi l'entraîneur Thierry Laurey. On a fait une première partie assez décevante même. Mais ce classement reflète assez bien ce qu'on a vécu. »

lire aussi : Le classement de la Ligue 2

L'entame, nul à Sochaux et victoire face à QRM, partait sur de bonnes bases avant un trou de cinq rencontres sans succès. Puis ce fut le tour du yoyo où les succès, à l'extérieur, s'enchaînaient par des revers, le plus souvent à domicile. « C'est le jour et la nuit avec l'an passé. On n'arrive pas à s'imposer à Charléty et je ne me l'explique pas. Maintenant, ce n'est pas catastrophique. On n'est pas largués au classement et je nous sais capable de faire une très bonne deuxième partie de saison », ajoutait Laurey.

Le coach parisien a sûrement raison en premier lieu concernant les matches à domicile. Avec une seule victoire en sept matches, il y a largement la place pour faire mieux. Au classement, avec 23 points, le PFC n'est qu'à sept unités de la deuxième place d'un championnat où, excepté Le Havre peut-être, aucune équipe n'a vraiment fait preuve de constance.

« Il n'y aura pas de barrages cette saison. Seuls les deux premiers vont monter donc il n'y a plus de temps à perdre », disait Laurey avant le match à Pau avant d'édulcorer un peu son propos. « Soyons honnêtes, on ne vise pas encore la 2e place. L'idée est de remonter au classement et de réduire l'écart. S'il est encore de 4-5 points à dix matches de la fin, ce sera encore jouable. »

Bientôt des retours importantsD'autant plus que l'effectif parisien va rapidement se renforcer avec les retours en janvier de suspendus (Chergui, Dabila) et des blessés de longue durée que sont Ousmane Kanté et Khalid Boutaïb, deux joueurs dont la présence changerait à coup sûr le visage du PFC sur le terrain.

Et quoi de mieux pour relancer la machine qu'une victoire, à domicile, et contre Le Havre, solide leader. « Ce sera un test important face à une équipe qui elle n'a pas dévié sur son parcours. C'est solide, ils ne prennent pas de but et ont le souci d'avancer, admettait Laurey. Ils provoquent la réussite. On doit s'en inspirer et remporter cette rencontre qui pourrait effectivement être un excellent déclic pour le groupe. »

lire aussi : Toute l'actu de la Ligue 2