Le Havre solide leader, triplé de Mikautadze avec Metz

Nabil Alioui a inscrit le seul but du Havre, solide leader de Ligue 2. (P. Lahalle/L'Équipe)

Grâce à sa victoire face à Guingamp (1-0), Le Havre a conforté sa place de leader après cette 15e journée de Ligue 2. Sur la pelouse du Paris FC, Georges Mikautadze a inscrit un triplé (4-1).

Très peu de buts dans cette 15e journée de Ligue avec seulement 11 réalisations en neuf rencontres. Cela n'a pas empêché Georges Mikautadze d'inscrire un triplé face au Paris FC (4-1). Le Géorgien a ouvert le score rapidement sur penalty (11e) avant de doubler la mise (23e). Il a enfoncé définitivement les Parisiens au terme d'un contre éclair parfaitement conclu (82e). C'est le premier triplé de la jeune carrière de Mikautadze (22 ans) qui a porté son total à 7 buts cette saison en championnat.

lire aussi : Le classement de la Ligue 2

Dans le haut du tableau, Le Havre a conforté sa place de leader grâce à sa victoire sur Guingamp (1-0). Longtemps malmenés, les Havrais ont trouvé la faille en toute fin de match par Alioui (87e). Un but qui vaut très cher puisque les Normands prennent 4 points d'avance sur Bordeaux.

Les Bordelais ont été tenus en échec à Pau (1-1). Ce sont même les Palois qui ont ouvert le score, par l'intermédiaire de Bassouamima (23e). En toute fin de match, Pirringuel est venu arracher le point du nul, insuffisant pour tenir la cadence du Havre (87e).

Miracle pour Laval, Sochaux troisièmeIls restent tout de même devant Sochaux, malgré sa victoire devant Bastia. Sur la plus petite des marges (1-0), en souffrance, les Sochaliens sont venus à bout de Corses coriaces grâce à un penalty de Sissoko en première période (38e). Avec cette défaite, Bastia n'est plus qu'à 3 points de la zone de relégation.

La plus mauvaise opération de la soirée reste assurément pour Valenciennes, qui s'est incliné à Laval. En supériorité numérique très tôt après l'expulsion de Goncalves (17e), les Nordistes ont même longtemps été à 11 contre 9 après l'exclusion de Tavares (34e). Mais Laval n'a rien lâché et quelques minutes plus tard, Baudry, qui venait d'entrer en jeu, a inscrit le seul but de la rencontre (41e). Solidaires pour conserver le résultat, les joueurs de Laval ont logiquement exulté et communié avec leur public au coup de sifflet final.

lire aussi : Toute l'actualité de la Ligue 2