Le HBC Nantes veut organiser une réunion de boxe devant 11000 spectateurs au Hall XXL

Après avoir accueilli de la boxe à la H Arena (ici Yoka en 2019), le HBC Nantes veut organiser une réunion au Hall XXL. (L.Argueyrolles/L'Equipe)

Le club de hand du HBC Nantes, qui a déjà accueilli de la boxe dans sa salle habituelle, la H Arena, souhaite organiser une grande réunion de boxe au Hall XXL. Le club songe notamment à inviter Christian Mbilli et Souleymane Cissokho.

Pour trouver au moins 11 000 spectateurs pour de la boxe en France, il faut remonter à plus de seize ans avec les réunions du Palais Omnisport de Paris-Bercy. Pourtant, Jean-Paul Laleouse, en charge des grands événements dans le directoire du club de handball du HBC Nantes, annonce qu'il fera le plein du Hall XXL (plus de 11 000 places) le samedi 17 décembre, et ce alors que le programme n'est pas encore connu ! « La première fois que nous avons organisé un match de hand à la XXL, en 2013, avec une configuration de 9 357 places, on nous avait traités de fous, se rappelle Laleouse. Pourtant, nous avons fait le plein. Grâce à notre pugnacité. »

Le HBC Nantes a déjà organisé à quatre reprises de la boxe dans sa salle habituelle, la H Arena, dont trois combats de Tony Yoka. Le premier, le 28 septembre 2019 face à l'Allemand Michael Wallisch, avait été à guichets fermés avec plus de 6 000 spectateurs (les deux autres à huis clos à cause de la pandémie). « Comme nous aménageons la XXL Arena, qui est juste un hangar sans tribune, pour deux matches de Nantes en décembre, le 15 en Ligue des champions contre Barcelone et le 21 pour la venue du PSG en Championnat de France, explique Laleouse, nous en profiterons pour y organiser de nouveau de la boxe. »

Jean-Paul Laleouse, en charge des grands événements au HBC Nantes

« Nous travaillons sur au moins trois grands combats internationaux et quatre combats avec nos vedettes régionales. »

En 2019, le HBCN avait surpris en s'intéressant au noble art... « Nous voulions créer des événements dans notre salle, précise Laleouse. Avec le président, Gaël Pelletier, on trouvait que la boxe représentait bien la région. Nous avons réussi à joindre Jérôme Abiteboul, promoteur de Yoka, que nous avons invité à venir voir un match de Nantes. Quand il y a vu l'ambiance, il a dit que c'était ce qu'il voulait et nous avons trouvé un accord. »

Mais alors que tous les combats des trois réunions avec Yoka avaient été entièrement montés par Abiteboul, le HBC Nantes sera le seul maître d'oeuvre le 17 décembre : « Nous ne voulons pas d'un promoteur qui vienne avec tous ses combats, insiste Laleouse. Nous voulons faire boxer des gens de la région dans des combats où on ne connaît pas le résultat d'avance. Il ne faut pas prendre les spectateurs pour des imbéciles. Nous travaillons sur au moins trois grands combats internationaux et quatre combats avec nos vedettes régionales. »

Laleouse songe au super-moyen Christian Mbilli, qui réside à Montréal, mais dont les parents vivent au Pornic, aux super-welters Souleymane Cissokho, qui a déjà disputé un combat à Nantes, et ­Milan Prat. « Aujourd'hui, Yoka n'est pas prévu, mais la porte lui est ouverte, note Laleouse. Nous annoncerons le programme dès la mi-septembre et ouvrirons aussitôt la location. »

lire aussi

Toute l'actu boxe