Hero Cup : retour du match Grande-Bretagne et Irlande contre l'Europe continentale, dès janvier 2023

Première décision marquante de Luke Donald, réinstaurer une épreuve par équipes avant chaque Ryder Cup. (Oscar J.Barroso/AFP7/Presse Sports)

Disputé du 13 au 15 janvier prochain au Abu Dhabi GC, le Hero Cup redonne vie au Seve Trophy, disparu en 2013. Les dix meilleurs Britanniques et Irlandais affronteront leurs homologues européens, pour préparer la Ryder Cup 2023.

Comme annoncé ce mardi à Wentworth, le Seve Trophy renaît de ses cendres. Deux équipes de dix joueurs de Grande-Bretagne et d'Irlande et d'Europe continentale seront sélectionnées par Luke Donald, qui présidera l'événement en sa qualité de capitaine de la Ryder Cup européenne 2023. Ceci en consultation avec les deux capitaines d'équipe, qui seront désignés en temps voulu.

Donald travaillera avec les deux équipes à Abu Dhabi et surveillera de près l'action à l'intérieur des cordes pendant les trois jours. La formule consistant en une session de foursomes (une balle, deux joueurs, coups alternés), une session de 4 balles (2 balles, deux joueurs, meilleur score retenu) et une session de matches en simple, les 20 joueurs prenant part à chaque session.

De l'expérience en vue de Rome 2023

Luke Donald, qui espère voir la jeune garde européenne prendre de l'expérience, avant la Ryder Cup 2023 disputée à Rome : « L'une des premières choses que j'ai voulu faire lorsque j'ai été nommé capitaine de la Ryder Cup a été de rétablir un tournoi de matches par équipes afin de donner une expérience de jeu et de leadership aux futurs joueurs, vice-capitaines et capitaines de la Ryder Cup. »

« J'ai parlé à un certain nombre d'anciens capitaines de Ryder Cup qui m'ont expliqué comment des événements similaires avaient profité aux joueurs qui cherchaient à intégrer les équipes de Ryder Cup, ainsi qu'à leur propre parcours de capitaine. »

Les deux équipes seront confirmées après la conclusion du DP World Tour 2022, à Dubaï. Les performances au classement général étant prises en compte dans le processus de sélection des joueurs. Reste maintenant à savoir si les grands noms européens tels que Rory McIlroy, Jon Rahm ou Viktor Holland, exilés une majeure partie de l'année sur le PGA Tour, seront de la partie.