Hertha Berlin: l’actionnaire principal dézingue Klinsmann après son départ

RMC Sport

Jürgen Klinsmann a brutalement quitté le Hertha Berlin mardi, en annonçant son départ par le biais d’un communiqué publié sur sa page Facebook personnelle. Intronisé le 27 novembre 2019, l’ancien sélectionneur de l’Allemagne et entraîneur du Bayern Munich ne sera resté que 76 jours à la tête du club, le temps de la hisser à la 14e place et de lui octroyer une petite marge de six points sur le barragiste.

Sur le fond comme sur la forme, cette annonce inattendue n’a cependant pas du tout plu à l’actionnaire principal du club, Lars Windhorst. "Je regrette qu’il nous ait quittés brusquement, a-t-il expliqué à ESPN. Je lui ai parlé au téléphone et il s’en est excusé. Il est vraiment désolé. Il ne pourra pas retourner au conseil de surveillance après ça, malheureusement pour lui. Sa façon de faire est inacceptable."

Klinsmann pointe l'absence d'unité et de cohésion

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dans une autre publication Facebook, Jürgen Klinsmann a fait allusion mercredi, soit au lendemain de sa démission, à une lutte de pouvoir au sein du club entre lui et le directeur sportif Michael Preetz sur les directives et responsabilités de l’entraîneur. "Vous pouvez agir de la sorte à l’adolescence, mais pas dans le monde du business", a taclé Lars Windhorst.

"Son nom a résonné à l’international. Nous étions vraiment très proches de trouver de nouveaux sponsors", regrette-t-il encore. "Dans la lutte pour le maintien, l'unité, la cohésion et...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi