Son Heung-min (Corée du Sud), après la qualification pour les huitièmes : « Je suis très fier et très heureux »

Son Heung-min n'a pas encore marqué dans ce Mondial, mais il a réussi une passe (hyper) décisive... (M. Darlington/Reuters)

Auteur de la passe décisive sur le but de la qualification de la Corée du Sud (inscrit par Hwang Hee-chan, 90e+1) contre le Portugal (2-1), Son Heung-min va enfin participer à un huitième de finale de Coupe du monde, contre le Brésil, pour la troisième qu'il dispute. À la plus grande joie de l'attaquant de Tottenham.

Son Heung-min (attaquant de la Corée du Sud, après la victoire 2-1 contre le Portugal et la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde face au Brésil) : « C'était un match incroyable ! On ne méritait pas de perdre et on méritait vraiment de marquer des points. C'était très difficile et il fallait être hyper-clinique, on l'a été à la fin. Je suis très fier et très heureux. C'est pour ce genre d'émotions qu'on aime le foot, un sport fantastique où les petites équipes peuvent toujours s'imposer face aux plus grosses. On l'a vu avec le Japon, qui a réussi quelque chose d'incroyable aussi (il est aussi qualifié). »

« Je suis fier des joueurs. Je pleure de joie, on a attendu ce moment tellement longtemps et on y a cru. Il y a eu des moments où je n'arrivais pas à donner le meilleur de moi-même et je remercie mes coéquipiers de m'avoir couvert quand je n'arrivais pas à remplir toutes mes obligations. Rejoindre les huitièmes de finale était notre but et maintenant nous avons des objectifs plus élevés, on fera de notre mieux pour les atteindre. Personne ne sait ce qu'il peut arriver dans le foot, en particulier maintenant, et puisque nous avons une chance de battre le Brésil (adversaire en huitièmes), on fera de notre mieux... »

lire aussi : Le tableau final de la Coupe du monde

Sergio Costa (sélectionneur adjoint) : « On a une grande équipe ! »Sergio Costa, sélectionneur adjoint de la Corée du Sud (le sélectionneur Paulo Bento était suspendu) : « Le résultat ne dépendait pas que de nous, et dans ce cas-là, c'est une situation difficile. Il y avait beaucoup de téléphones portables et on suivait sur plusieurs appareils en même temps, pas seulement sur un (la fin d'Uruguay - Ghana, 2-0). On a une grande équipe, des joueurs venant des meilleurs championnats du monde. La Corée est une équipe contre qui il est difficile de jouer. C'est un résultat mérité pour tout ce que nous avons accompli, pas seulement durant ce match mais lors des trois matches de groupe »

« Pour moi, ce n'est pas un plaisir d'être là, c'est Paulo Bento qui devrait être là et je devrais être à côté de lui. C'est un entraîneur très compétent, il nous manque. C'est une grande injustice qu'il ne soit pas là, ni sur le bord du terrain. Sur toutes les décisions que nous avons prises pendant le match, il n'a eu aucune influence directe. Seulement une influence indirecte en ayant dessiné les stratégies. Paulo est heureux, notre équipe heureuse. Maintenant on n'a que 72 heures pour se préparer. Une comparaison avec le beau Mondial de 2002 de la Corée du Sud (demi-finaliste) ? Je ne peux faire aucune comparaison car je ne connaissais pas l'équipe coréenne de l'époque, je ne peux que vous parler de celle d'aujourd'hui : une équipe très bien organisée, avec des joueurs de talent que nous voulons continuer à faire progresser, match après match. »


Hwang Hee-chan (attaquant de la Corée du Sud, auteur du but de la victoire et de la qualification) : « Je suis extrêmement fier et je voudrais remercier tous les fans sud-coréens. Je suis ravi d'avoir pu leur offrir ce cadeau. Avant le match, Son Heung-min m'a dit que j'allais créer quelque chose aujourd'hui. Quand je suis entré (66e), mes équipiers m'ont également dit qu'ils me faisaient confiance. Quand Son a récupéré le ballon, je savais qu'il me le passerait et c'était une excellente passe. Cela m'a facilité la tâche. C'était difficile d'attendre l'autre résultat, mais nous avons prouvé que nous pouvions nous qualifier pour la phase à élimination directe et nous avons gardé cette confiance. J'avais raté les deux matchs précédents (sur blessure) mais même si cela devait aggraver ma blessure, je voulais contribuer. Quel que soit notre adversaire en huitièmes de finale (ce sera donc le Brésil), nous essaierons de faire du beau travail. »

lire aussi : Le groupe H du 1er tour de la Coupe du monde