Hockey - JO - Les joueurs de NHL de retour aux JO en 2022

·1 min de lecture

Absents de Pyeongchang en 2018, les joueurs de NHL pourront être présents à Pékin en février grâce à un accord pour que la ligue nord-américaine fasse une pause durant les Jeux Olympiques d'hiver. L'incertitude est levée. La NHL, la NHLPA (le syndicat des joueurs de la ligue) et l'IIHF (la fédération internationale de hockey sur glace) ont annoncé vendredi être tombées d'accord pour que le calendrier de la saison régulière 2021-2022 de NHL inclue une pause afin que ses joueurs puissent participer aux Jeux Olympiques d'hiver de Pékin (du 4 au 20 février 2022). Officiellement, seul un renforcement des restrictions dues au Covid-19 pourrait remettre en cause cet arrangement. Les joueurs de NHL avaient été libérés à chaque fois de 1998 à 2014. Il y a huit ans, près de la moitié des 300 joueurs (147) qui avaient participé aux JO de Sotchi étaient sous contrat avec une franchise du championnat le plus puissant de la planète. En revanche, ils n'avaient pas été libérés en 2018 pour les JO de Pyeongchang, la première raison étant sans aucun doute économique. Le fait que le CIO ne reverse pas une partie des droits télés entrait notamment en ligne de compte. La Chine, un marché colossal pour la NHL Cette fois, le fait que les Jeux Olympiques ont lieu dans ce marché colossal qu'est la Chine a joué apparemment en faveur d'un accord. Alors qu'il avait expliqué en 2018 que la NHL « ne voyait pas les bénéfices d'une participation de (ses) joueurs » aux JO, le commissaire adjoint de la ligue, Bill Daly, a déclaré cette fois qu'elle « comprenait à quel point les joueurs de NHL sont passionnés par le fait de représenter leur pays et de se battre pour lui ». C'était déjà vrai il y a quatre ans. lire aussi Toute l'actu du hockey sur glace

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles