Hockey - KHL - KHL : Stéphane Da Costa rejoint Kazan, l'un des plus grands clubs russes

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le brillant attaquant de l'équipe de France a été recruté par le club du Tatarstan, recordman des titres dans le meilleur Championnat européen. Après trois saisons dans des clubs de moindre standing, Stéphane Da Costa (1,80 m, 30 ans) va reprendre place parmi les meilleures formations de la planète hockey. L'Ak Bars Kazan, l'une des plus puissantes organisations russes, a officialisé mercredi le recrutement pour l'exercice 2020-2021 du magicien de l'attaque de l'équipe de France, qui avait fuité depuis plusieurs semaines dans les médias locaux. Il s'agira, après le CSKA Moscou (2014-2017), Ekaterinbourg (2018-2019) et l'an passé Iaroslavl, de son quatrième club de KHL, le Championnat centré sur la Russie considéré comme le plus relevé au monde derrière la NHL nord-américaine.

« Dans chacun de ses clubs en Russie, il était un leader, il a beaucoup marqué et offert de passes décisives, a déclaré Rafik Yakubov, le directeur général de Kazan, sur le site du club. Il peut jouer à la fois au centre et sur l'aile, et nous espérons qu'il contribuera à renforcer notre équipe, notamment sur les phases de supériorité numérique. » A Kazan, Da Costa retrouvera Dmitri Kvartalnov, l'entraîneur de ses trois années moscovites, l'un des éléments qui ont pesé dans son choix. L'attaquant, qui touchait à Iaroslavl un salaire estimé à 850 000 euros annuels, était à nouveau très convoité après deux saisons pleines (14 buts et 21 assistances en 58 matches l'an passé) qui ont chassé le spectre des blessures qui l'avaient affecté entre 2016 et 2018. Comme son compatriote volleyeur Earvin Ngapeth, qu'il croisera dans la capitale du Tatarstan, le joueur originaire de Seine-et-Marne évoluera dans un club qui ne vise rien d'autre que le titre. Kazan, qui joue dans une patinoire de 10 000 places, détient d'ailleurs le record de triomphes dans la Coupe Gagarine, le trophée de champion de KHL (trois, en 2008, 2009 et 2018). Une récompense que l'ancien joueur d'Ottawa (NHL) n'a jamais décrochée, lui qui avait échoué de très peu en finale en 2016 avec le CSKA Moscou contre Magnitogorsk (3 victoires à 4). L'Ak Bars sera l'un des grands favoris de la saison à venir. Comme l'explique Hockey Archives, le club tatar a déjà quasiment bouclé son effectif avec les prolongations de cadres comme le Canadien Justin Azevedo et le vétéran Danis Zaripov, et quelques recrues de gros calibre (dont le champion du monde Alexander Burmistrov). Cela devrait lui permettre de poursuivre sur sa dynamique de la saison passée. Kazan avait fini premier de la Conférence Est et écrasé Nijnekamsk (4 v. à 0) au premier tour des play-offs, avant que la compétition ne soit définitivement interrompue en raison du coronavirus.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi