Hockey - LDC - Rouen veut être le premier club français à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueurs 3-0 de Salzbourg en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, mercredi dernier à Rouen, les Dragons tenteront de devenir le premier club français à se qualifier pour les quarts de finale, mercredi soir en Autriche. Rouen tentera, mercredi soir (20h20) en Autriche de devenir le premier club français à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Vainqueurs 3-0 du Red Bull Salzbourg, mercredi dernier en huitièmes de finale aller en Normandie, les Dragons seront d'autant plus motivés pour l'éliminer que ce même club, voici de cela trois ans, les avait battus au même stade de la compétition (3-3, 1-5).

« La plus grosse erreur qu'on pourrait commettre, remarque le défenseur Florian Chakiachvili, c'est de se dire que c'est fait, comme il y a trois ans. On croyait qu'il y avait la place pour passer, après notre nul, mais on avait pris une grosse claque. Alors, comme à l'aller, il faudra être sérieux et appliqué. » Fabrice Lhenry, entraîneur en chef des Dragons rouennais « Cela a été un long voyage. Mais quand il y a une belle opportunité comme ça, on ne sent pas la fatigue » Entraîneur des champions de France, Fabrice Lhenry est conscient qu'ils devront de nouveau briller : « Ça va être compliqué, il n'y a rien de fait. Ce sera complètement différent, l'atmosphère sera hostile, nous n'aurons pas l'ambiance extraordinaire de nos supporters qui nous ont portés. Et cela a été un long voyage. Mais quand il y a une belle opportunité comme ça, on ne sent pas la fatigue. » Partis lundi à 20 heures de Rouen dans leur car-couchettes, les Dragons sont arrivés mardi midi, prêts à surprendre encore. « Je savais qu'on allait subir beaucoup de pression, souligne Lhenry, mais on a réussi à récupérer des palets, à jouer vite. Les joueurs étaient concentrés, ont bien respecté toutes les consignes, n'ont pas pris de risques. Les Autrichiens ont été très bons, mais ils exploitent la moindre erreur et on n'en a pas fait. Et nous avons été très disciplinés, avec seulement deux exclusions, comme Salzbourg. » Absent du match aller et de la victoire (8-5) sur Briançon, vendredi à Rouen, l'ailier international Anthony Guttig devrait jouer ce soir. lire aussi Toute l'actualité du hockey

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles