Hockey - NHL - Montréal domine Vegas et se rapproche de la finale des play-offs en NHL

·2 min de lecture

Les Canadiens de Montréal, toujours aussi étonnants, ont repris l'avantage trois victoires à deux dans la demi-finale des play-offs contre les Vegas Golden Knight en s'imposant nettement dans le Nevada mardi soir (4-1). Mais qui arrêtera les Canadiens de Montréal ? L'équipe québécoise ne valait pas tripette au menu des bookmakers à l'entame de ces play-offs, abordés après 24 victoires et 32 défaites en saison régulière, le plus mauvais bilan de tous les qualifiés. Mais désormais, la voilà à une victoire de la finale, qui serait sa première depuis 1993, un millésime répété comme un mantra, celui de la vingt-quatrième et dernière Coupe Stanley remportée par la plus glorieuse franchise de l'histoire de la NHL. Mardi soir, les Canadiens ont largement remporté le match 5 de la série sur la glace des grands favoris de Vegas, numéro 2 de la Ligue en saison régulière (4-1). Ils mènent trois victoires à deux dans cette demi-finale et peuvent composter leur billet pour le dernier acte des play-offs en cas de succès jeudi soir dans leur antre du Centre Bell. Suzuki carbure Devant leurs 17 969 supporters, les Vegas Golden Knights avaient une belle opportunité de prendre les commandes après avoir remis la série à égalité en s'imposant dans le match 4 au Québec (2-1 a.p.). Mais les Montréalais ne leur en ont jamais vraiment laissé l'espoir. Ils ont ouvert le score dès la 9e minute par Jesperi Kotkaniemi avant le festival de Carey Price. Le gardien vedette a détourné 26 des 27 tirs adverses. lire aussi Toute l'actu de la NHL Pendant ce temps, Eric Staal (0-2, 27e), le glorieux vétéran arrivé de Buffalo en cours de saison, puis Cole Caufield (0-3, 30e) ont rapidement creusé l'écart. Il était un peu tard quand Max Pacioretty, l'ancienne star de Montréal, a réduit le score pour Vegas (1-3, 45e) avec son 5e but des play-offs. Nick Suzuki « » À une grosse minute du terme, Nick Suzuki, déjà auteur de deux assistances sur les précédents buts de son équipe, a scellé lui-même la victoire des « Habs » (1-4, 59e). Un joli clin d'oeil de la part d'un joueur arrivé à Montréal en 2018 dans le cadre de l'échange qui avait envoyé Pacioretty à Vegas. « On a bien réagi, on est restés en contrôle, a apprécié Suzuki. On a bien poussé et on leur a fait perdre beaucoup de palets en zone neutre. » 29 Une fois de plus, Montréal a signé une remarquable prestation défensive pour freiner l'une des plus redoutables armadas offensives de NHL. Sous pression constante, les Golden Knights ont eu un mal fou à ajuster leurs tirs : 12 ont échoué hors cadre et 17 autres ont été contrés, soit 29 tirs que le gardien Carey Price n'aura même pas eu à détourner.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles