Hockey - NHL - NHL : Victoire pour Ottawa et Pittsburgh

L'Equipe.fr
Les Ottawa Senators, contre les NY Rangers (2-1), et les Pittsburgh Penguins, à Washington (3-2), ont parfaitement entamé leur demi-finale de Conférence Est.

Les Ottawa Senators, contre les NY Rangers (2-1), et les Pittsburgh Penguins, à Washington (3-2), ont parfaitement entamé leur demi-finale de Conférence Est.Ottawa Senators - New York Rangers, 2-1Ottawa mène la série 1-0C'est un éclair d'Erik Karlsson qui a fait la différence entre Ottawa et les New York Rangers, à quatre minutes de la fin alors que les Senators mettaient autant de pression que possible sur la cage d'Henrik Lundqvist. C'est dans un angle impossible, derrière la ligne de but, que le défenseur suédois a trouvé la faille, un tir qui a frôlé deux joueurs avant de rebondir à l'arrière du casque de Lundqvist et de rentrer (2-1, 56e). Avant cela, le Canadian Tire Centre avait assisté à un match frénétique où les tirs se sont multipliés (43 sur la cage de Lundqvist et 35 sur celle de Craig Anderson) mais les buts sont restés plutôt rares. Ryan McDonagh avait donné l'avantage aux Rangers en supériorité numérique (1-0, 28e) puis Ryan Dzingel avait égalisé, toujours en power play (1-1, 39e).Washington Capitals - Pittsburgh Penguins, 2-3Pittsburgh mène la série 1-0La malédiction des Washington Capitals face à Pittsburgh (1 seule série de play-offs gagnée en neuf affrontements) semble destinée à se poursuivre si on se fie à leur premier match. Dans un deuxième tiers-temps marqué par les stars des deux équipes, Sydney Crosby a inscrit un doublé en cinquante-deux secondes (21e, 22e) avec à chaque fois une assistante ce Patric Hornqvist. Et puis, en fin de période, c'est Aleksander Ovetchkine qui a réduit la marque (2-1, 39e). Dans une troisième période qu'ils ont outrageusement dominée (16 tirs à 6), les Capitals pensaient avoir fait le plus dur en égalisant par Ievgueni Kouznetsov (2-2, 49e) mais c'est Nick Bonino sur une échappée solitaire qui a eu le dernier mot (3-2, 53e). Ensuite, Marc-André Fleury (33 arrêts) a bien fermé la porte malgré une dernière poussée des Capitals, qui se retrouvent d'entrée sous grosse pression.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages