Hockey - RUS - Transferts - Stéphane Da Costa de retour à Ekaterinbourg pour les deux prochaines saisons

·1 min de lecture

L'attaquant vedette de l'équipe de France change à nouveau de club en Russie. Il va quitter Kazan pour retourner à Ekaterinbourg, deux ans après. Après une saison longtemps brillante mais mal finie à Kazan, Stéphane Da Costa va poursuivre son tour de Russie en rejoignant l'Automobilist Ekaterinbourg la saison prochaine, qui sera sa septième dans le puissant Championnat de KHL. Le club a confirmé la signature pour deux ans de l'attaquant français, qui avait fuité dans les médias au cours des derniers play-offs. Deux ans après, Da Costa (1,80 m, 31 ans) va donc retrouver l'équipe avec qui il avait relancé sa carrière, après une longue période de problèmes physiques. En 2018-2019, il avait enregistré 22 buts et 26 assistances en 58 matches. À Kazan, une fin en queue de poisson La saison passée, l'attaquant vedette de l'équipe de France avait également cartonné avec Kazan, l'une des plus puissantes écuries de la Ligue (27 buts, 30 assistances en 52 matches). Mais il avait souffert en play-offs à la suite de plusieurs commotions cérébrales et le staff, mécontent de son rendement, l'avait laissé en tribunes lors des deux derniers matches de la finale de Conférence perdue contre Omsk, le futur champion (3 victoires à 4). « L'information des contacts avec Ekaterinbourg est sortie et cela a sans doute joué sur la réaction des entraîneurs », avait expliqué Da Costa dans une interview à francetvinfo.fr. Avant le début de la saison prochaine, le brillant technicien aura une autre échéance cruciale à disputer : le tournoi de qualification olympique avec l'équipe de France, du 26 au 29 août à Riga (Lettonie) contre la Lettonie, la Hongrie et l'Italie. lire aussi L'actualité du hockey

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles