Hockey - TQO (H) - La France s'impose 5-3 face à la Hongrie pour son premier match du TQO

·3 min de lecture

L'équipe de France a remporté difficilement jeudi son premier match du TQO à Riga (5-3) face à la Hongrie. Place au match face à l'Italie vendredi (15 heures). Les Français démarrent leur TQO par une victoire. Ils se sont imposés dans la douleur (5-3) jeudi face à la Hongrie à Riga. C'est par un premier tiers plus que laborieux que les Bleus entament leur premier match. Contrôlant la plupart du temps le palet, les hommes de Philippe Bozon se montrent pourtant peu habiles dans la zone offensive adverse. Et ce sera par leurs propres fautes qu'ils vont donner aux Hongrois l'occasion d'espérer dans ce tournoi. Deux relances manquées, une par Antonin Manavian, une par Thomas Thiry vont permettre à Hari (12'43) et Papp (14'51) de tromper Hardy. lire aussi Les Bleus en mission à Riga Texier toujours aussi adroit À 2-0 à la pause, les Français ne pouvaient pas faire pire. Le deuxième tiers sera l'exact contraire du premier. Les Bleus prennent à la gorge son adversaire et c'est par une première supériorité numérique qu'ils vont remettre un peu d'ordre sur la glace. Le joueur de Colombus Alexandre Texier, le plus remuant des Français en ce début de rencontre, trouve la lucarne du portier Hentenyi masqué par Sacha Treille (3'09). Puis deux minutes plus tard, sur une belle occupation de la zone offensive, Stéphane Da Costa ressort le palet pour Manavian qui shoote de loin, le palet est dévié par un des patins de Roussel pour finir dans les filets hongrois (8'00). Le but sera accordé au défenseur tricolore (2-2) Les lignes offensives tricolores se trouvent de mieux en mieux, imposant des séquences si intenses à ses adversaires que l'on peut croire que ces derniers évoluent en infériorité numérique tant ils sont dominés. Et c'est de nouveau Texier qui encore une fois sur power play nettoie la lucarne gauche de Hentenyi par un tir du poignet toujours aussi précis (3-2, 14'45).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Tim Bozon parti en contre seul face au goalie hongrois et trouvant le poteau droit manquera un break bienvenu une minute et demie avant la deuxième pause. Fleury a scellé le succès des Bleus Le troisième tiers français débute comme le deuxième : une supériorité numérique, un tir de la ligne bleue de Chakiachvili et Sacha Treille est au rebond pour le 4e but des Bleus (5'28). Mais dix secondes plus tard, les Hongrois inscrivent un troisième but (Bartalis) contre le cours du jeu. Deux pénalités successives, pourtant bien contrôlées par les Bleus, vont leur faire donner des sueurs froides. Sur un tir de loin, Florian Hardy est à l'arrêt mais perd la vision du palet qui monte en chandelle. Il le voit revenir par un autre tir hongrois, le portier étend alors sa crosse pour un arrêt miraculeux. Quelques secondes plus tard, le capitaine Damien Fleury, encore bien servi par Texier, crucifie les Hongrois par un 5e but. Les Hongrois sortent leur gardien pour tenter de revenir. En vain. Place au match contre l'Italie vendredi (15 heures). 18 Le nombre de tirs effectués par les Bleus en deuxième tiers, un chiffre montrant la domination française lors de ces 20 minutes. Les Hongrois ne tirèrent que trois fois à la cage. lire aussi Pierre-Édouard Bellemare : « Je rêvais des Jeux, jamais de NHL »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles