Holger Rune écarte Félix Auger-Aliassime et se qualifie pour la finale du Rolex Paris Masters

Holger Rune est en finale à Bercy. (P. Lahalle/L'Equipe)

Le Danois Holger Rune a mis fin à la série de victoires de Félix Auger-Aliassime (6-4, 6-2) ce samedi. À 19 ans, il se qualifie pour la première fois en finale à Bercy, où il pourrait décrocher son premier titre en Masters 1000.

Il y a une petite semaine, ces deux-là s'étaient retrouvés en finale à Bâle pour un sacre de Félix Auger-Aliassime dans le tournoi suisse. Six jours plus tard, c'est son opposant d'alors, Holger Rune, qui a dominé leur duel en demi-finales de Bercy (6-4, 6-2) et mis fin à la série de 16 victoires de suite du Canadien. À 19 ans, le Danois va jouer sa première finale en Masters 1000 (il n'avait jamais passé le deuxième tour dans un tournoi de cette catégorie) face à Novak Djokovic ou Stefanos Tsitsipas.


lire aussi

Le tableau du Rolex Paris Masters

Lancé dans un marathon de victoires et de titres, « FAA » a clairement manqué de jus et de justesse dans ce 17e match disputé en un peu moins de quatre semaines. La réactivité et la précision étaient davantage dans le camp d'en face et ça s'est vu très rapidement dans ce match. Sur le premier point, Rune a envoyé un retour gagnant inspiré. Il n'a pas fait le break d'entrée mais l'a réussi sur la mise en jeu suivante d'un Auger-Aliassime auteur de plusieurs grosses fautes.


Quatre victoires de suite contre des Tops 10

Ces erreurs ont émaillé tout le match du protégé de Frédéric Fontang, souvent un poil en retard sur la balle et donc imprécis dans ses coups. Ça s'est vu en fin de set quand il a envoyé deux coups droits en dehors des limites du court pour le conclure et au début du second où il a caviardé de nouveau plusieurs coups droits pour offrir le break d'entrée à Rune. Ultra-offensif, ce dernier a récité sa partition jusqu'au bout, pas inquiété sur ses services et en envoyant des frappes puissantes qui ont arraché des murmures d'admiration aux tribunes de Bercy.

Lui aussi arrivait à Paris en pleine bourre avec trois finales disputées en l'espace de quelques semaines pour un titre, à Stockholm. Passé de la 31e à la 18e place mondiale, il vient de s'offrir quatre joueurs du Top 10 en quatre jours en faisant tomber Hubert Hurkacz, Andrey Rublev, le n°1 mondial Carlos Alcaraz et donc Auger-Aliassime ce samedi. Depuis que l'ATP compile ce genre de stats (1990), il est le plus jeune à réussir ce genre de feuille de route.

Et dimanche en finale, il aura l'occasion de s'offrir la passe de cinq. S'il y parvient, il intégrera, à son tour, le Top 10.


lire aussi

L'actualité du tennis