Horner : Les promesses moteur sont enfin tenues avec Honda

Fabien Gaillard

Red Bull a remporté ses quatre titres mondiaux avec Renault comme motoriste entre 2010 et 2013, dernières années de la technologie V8 en F1. Cependant, en dépit d'un palmarès aussi brillant, la relation n'a pas survécu au passage à l'ère du V6 turbo hybride et après plusieurs années de déceptions et de frustrations, sur fond de manque de performance et de fiabilité, la relation a pris fin au terme de l'année 2018. 

Red Bull a alors fait le choix de s'allier à Honda, motoriste qui avait pourtant connu des saisons encore moins reluisantes que Renault au moment du partenariat avec McLaren, après avoir pris soin d'évaluer de près l'apport potentiel de la firme nippone avec une année chez Toro Rosso en 2018. Honda a permis à Milton Keynes de signer trois victoires mais surtout n'a rencontré aucun problème de fiabilité en course. Pour Christian Horner, le potentiel de performance est important, au vu des évolutions apportées tout au long de 2019.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Verstappen impressionné par le "souci du détail" de Honda

"Évidemment, nous avons vu énormément de feuilles de calcul au fil des années, de la part de Viry [l'usine moteur de Renault], mais nous n'avons jamais réalisé le potentiel de ce qu'il y avait sur ces feuilles", a déclaré le directeur d'écurie à Motorsport.com. "C'est la première année où tout ce qui a été promis a été absolument accompli. Et il s'agit juste d'un environnement différent, d'un type différent de partenariat."

"C'est un vrai partenariat, et on peut voir ce que cela veut dire pour Honda quand ils obtiennent un résultat, quand ils signent une pole position, et qu'ils remportent une victoire, l'émotion, la fierté, la satisfaction dans toute l'entreprise. Donc c'est une relation très, très différente de celle que nous avions avec Renault pendant cette ère du V6 turbo hybride."

Malgré tout, sur le plan purement statistique, Red Bull n'a pas connu de progression et a en fait plutôt stagné. Moins de points ont été inscrits et moins de courses ont été remportées en 2019 qu'en 2018, même s'il faut noter que l'écurie n'a pas eu deux monoplaces au même niveau de performance tout au long de la saison. Max Verstappen a de son côté signé sa meilleure saison en discipline reine, en terminant troisième du championnat pilotes, avec plus de points et de victoires que lors de ses quatre précédentes saisons.

Lire aussi :

Honda aurait dû démarrer 2019 avec la Spec 2

"Nous avons réussi trois poles sur la piste cette année [Verstappen a été pénalisé après avoir signé le meilleur temps au Mexique, ndlr], nous avons gagné trois courses. Nous aurions pu gagner à Monaco, nous aurions dû gagner au Mexique. Austin, nous étions rapides. Donc nous avions une voiture de course vraiment bonne sur beaucoup de circuits cette année."

"Les progrès de Honda, avec chacun des moteurs introduits et également avec notre partenaire carburant, tout fonctionne en harmonie. Donc plutôt que d'avoir à se battre, de toujours se sentir comme un client, c'est un vrai partenariat. Et ils partagent les mêmes objectifs que nous. Vous voyez les avantages de cela."


À lire aussi