Les Houston Astros ou les Philadelphia Phillies pour le titre ?

Houston et Philadelphie se sont affrontés trois fois en saison régulière, cette année. Les Astros ont gagné deux matches, les Phillies, un. (T. Taormina/Reuters)

Les Houston Astros et les Philadelphia Phillies s'affrontent à partir de vendredi lors des World Series. Forts d'une excellente saison, réguliers depuis plusieurs années, les Texans sont favoris. Mais gare à Philadelphie qui, de son côté, a déjoué tous les pronostics pour parvenir à ce stade de la compétition.


Houston Astros : presque parfait, pour l'instant

Les Houston Astros sont des habitués de la fin de saison. Jugez plutôt : champion en 2017 puis finaliste en 2019 et 2021. Et, cette saison, les Texans cartonnent. Ils ont fini n°1 de la saison régulière avec 106 victoires (sur 162 matches joués). En play-offs, ils ont tout à tour corrigé Seattle (3-0) et les New York Yankees (4-0). Houston avance dans les World Series avec le statut de favori. Les Astros accueilleront Philadelphie lors du match 1 vendredi (à 2h00 dans la nuit de vendredi à samedi, heure française).


lire aussi

Le programme des World Series

La franchise texane s'appuiera sur Justin Verlander, son merveilleux lanceur. Après deux années gâchées par une blessure à un coude, il a réussi une superbe saison, avec 18 matches gagnés (contre quatre petites défaites) et surtout une moyenne de points accordés par match de seulement 1,75, soit la plus faible de toute la MLB. À ses côtés, les Astros ont un autre bon lanceur avec Framber Valdez qui, lui, a décroché 17 victoires.

Les frappeurs de Houston sont également solides, avec Jose Altuve, Alex Bregman - déjà présents lors du titre de 2017 -, Yordan Alvarez et Kyle Tucker. Plus la révélation Jeremy Pena au poste de shortstop. Joueur de première année, il a été élu MVP de la finale de la Ligue américaine facilement enlevée contre les Yankees.


lire aussi

Houston et Philadelphie qualifiés pour la finale

Si les Houston Astros sont à nouveau sacrés champions, cette victoire aura une double saveur. Elle permettra d'oublier celle d'il y a cinq ans, qui reste entachée d'un gros scandale de tricherie. L'équipe texane avait espionné ses adversaires et déchiffré les codes utilisés par les lanceurs et receveurs adverses.

Houston n'avait été sanctionné que d'une amende (cinq millions de dollars), le manager et l'entraîneur avaient, eux, été suspendus un an. Les joueurs avaient passé un accord avec la MLB : en échange d'aveux, ils ne seraient pas inquiétés. Ou comment remporter le titre le plus décrié de toute la galaxie des sports US.

Autre symbole fort, mais dans un registre bien plus positif, celui du coach Dusty Baker (73 ans). Depuis le début de sa carrière, en 1993, il a emmené les cinq équipes qu'il a dirigées (San Francisco, Chicago, Cincinnati, Washington, Houston) en play-offs. Du jamais vu en MLB. Mais Baker, arrivé aux Astros en 2020, n'a encore jamais été champion.


lire aussi

Le palmarès des World Series


Philadelphia Phillies : que la surprise soit encore plus belle

Que Houston soit en finale, rien de surprenant. Mais les Philadelphia Phillies... Depuis 11 ans, ils n'arrivaient plus à atteindre les play-offs. Et leur dernière finale (perdue) remontait à 2009. Leur début de saison n'a pas non plus incité à l'optimisme. Après 50 matches, les Phillies ne comptaient que 21 victoires. De quoi pousser vers la sortie Joe Girardi, l'entraîneur.

Son remplaçant, Rob Thomson, un de ses adjoints, est devenu coach principal pour la première fois de sa carrière. Mais la magie a opéré. Philadelphie a remonté son retard et accroché une des dernières places de la Ligue nationale pour les play-offs. Puis la franchise de Pennsylvanie a eu la peau de St Louis, d'Atlanta (le champion en titre) et de San Diego. Elle va maintenant tenter de décrocher le troisième titre de son histoire, après ceux de 1980 et 2008.


lire aussi

Bruce Bochy entraînera les Texas Rangers

Pour y parvenir, elle peut compter sur sa star Bryce Harper, acheté à prix d'or en 2019 et élu MVP de la Ligue nationale, la saison dernière. Blessé une partie de la saison, il est revenu très fort. En play-offs, Harper affiche une moyenne de 41,9 % de réussite et a frappé cinq home runs. Philadelphie possède également Kyle Schwarber, auteur de 46 HR's en saison régulière (deuxième derrière l'intouchable Aaron Judge aux Yankees), Rhys Hoskins, lui aussi auteur de cinq home runs en play-offs, ou encore J.T. Realmuto, All Star la saison passée.

Les lanceurs des Phillies sont moins impressionnants que ceux de Houston. Mais Aaron Nola se débrouille bien en strike outs (235 batteurs éliminés en saison régulière, soit le n°4 de l'année). Zach Wheeler est également à l'aise dans cet exercice en play-offs avec, pour le moment, 25 adversaires retirés. La confrontation avec les batteurs des Astros promet déjà.


lire aussi

Toute l'actualité de la MLB