Les Houston Astros remportent les World Series face aux Philadelphia Phillies

Jose Altuve, Yordan Alvarez, Kyle Tucker et Jeremy Pena (de g. à d.) ont remporté les World Series. (E. Williams/USA Today Sports/Reuters)

Les Houston Astros ont battu les Philadelphia Phillies (4-1), samedi lors du match 6, et ont remporté les World Series par quatre victoires à deux. C'est le deuxième titre de la franchise texane.

Cinq ans après leur premier sacre, les Houston Astros ont de nouveau remporté les World Series. Samedi, à domicile, lors du match 6, ils ont battu les Philadelphia Phillies (4-1) et ont enlevé le titre par quatre victoires à deux.

Le suspense a été présent. L'ouverture du score s'est produite à la sixième manche seulement, sur un home run de Kyle Schwarber, qui a permis à Philadelphie de mener 1-0. Les Texans ont aussitôt réagi. Yordan Alvarez a frappé à son tour un HR, sur lequel Jose Altuve et Jeremy Pena ont également marqué. Alex Bregman a ensuite inscrit un quatrième et dernier point.


lire aussi

Les résultats des World Series


Jeremy Pena élu MVP des World Series

Le lanceur Framber Valdez, qui a retiré neuf joueurs des Phillies sur strike outs, a été crédité de la victoire dans ce match. Zach Wheeler (Philadelphie) a, lui, concédé sa deuxième défaite dans ces World Series 2022. Jeremy Pena, le jeune shortstop dominicain (25 ans) des Astros, qui découvrait la MLB cette année, a été élu MVP des finales. Il avait déjà été désigné meilleur joueur de la finale de la Ligue américaine.

La saison s'est ainsi achevée sur de très belles World Series. On retiendra le comeback des Philadelphia Phillies, qui ont effacé un retard de cinq points dans le match 1, les cinq home runs qu'ils ont frappé pour enlever le match 3, le no-hitter des lanceurs des Houston Astros dans le match 4 ou encore la superbe prise de balle de Chas McCormick, qui a fait gagner les Texans dans le match 5.

Houston est champion pour la deuxième fois de son histoire. Le premier titre avait été décroché en 2017, avec certains des joueurs présents sur le terrain samedi (Altuve, Bregman, mais aussi le lanceur Justin Verlander et le joueur de première base Yuri Gurriel). Mais, deux ans plus tard, une affaire de tricherie éclatait au grand jour. Les Astros avaient espionné leurs adversaires et déchiffré leurs codes. La punition avait été somme toute clémente (amende de cinq millions de dollars, suspension de l'entraîneur et du manager), mais le titre est entaché pour toujours de ce scandale.


Consécration pour Dusty Baker

Samedi, les Philadelphia Phillies sont tombés avec les honneurs. Absents des play-offs depuis 11 ans, sevrés de titre depuis 2008, ils n'étaient pas attendus à pareille fête. D'autant que leur début de saison avait été manqué, avec seulement 21 succès lors des 50 premiers matches. Mais, après un changement d'entraîneur (Rob Thomson à la place de Joe Girardi), les Phillies ont effacé leur retard et atteint les play-offs, où ils ont sorti des équipes données favorites contre eux (St Louis, Atlanta et San Diego).

Le sacre de 2022 a également consacré l'entraîneur Dusty Baker (73 ans), arrivé à Houston en 2020, qui n'avait encore jamais été champion. Baker présente la particularité d'avoir entraîné cinq équipes (San Francisco Giants, Chicago Cubs, Cincinnati Reds, Washington Nationals et Houston Astros) et de les avoir toutes emmenées en play-offs. Une grande première en MLB. Après 25 saisons passées comme entraîneur, il a enfin décroché le Graal.


lire aussi

Toute l'actualité du baseball