Hugo Ekitike (PSG), buteur face à Auxerre : « J'ai une confiance en moi absolue »

Hugo Ekitike (à d.), félicité par ses coéquipiers après son but inscrit face à Auxerre ce dimanche. (P. Lahalle/L'Équipe)

Hugo Ekitike, auteur de son premier but avec le PSG face à Auxerre (5-0) ce dimanche, se réjouit d'avoir ouvert son compteur et assure n'avoir jamais douté de sa capacité à intégrer la rotation.

« Que ressentez-vous après ce premier but avec le PSG (lors de la victoire 5-0 à domicile face à Auxerre) ?
Ça montre le travail que je fais ces dernières semaines, je suis content, je suis sur une bonne dynamique. Ça fait plaisir de marquer ce premier but au Parc, plus qu'à l'extérieur.

Vous êtes le joueur de champ le moins utilisé cette saison. Avez-vous eu des doutes sur votre capacité à vous faire une place dans la rotation ?
Non jamais, j'ai une confiance en moi absolue. Maintenant, c'est sûr qu'il y a des situations plus compliquées, il faut être patient, ça fait partie de la carrière. J'ai les meilleurs joueurs du monde devant moi, et je ne peux qu'apprendre. Peu importe la situation, je dois faire mon travail sur le terrain.

À quoi vous êtes-vous raccroché durant cette période difficile ?
J'ai beaucoup parlé à Kylian (Mbappé), il m'a donné beaucoup de conseils. Kylian, c'est un grand chambreur. Quand je le vois travailler, ça me donne envie. Il est content pour moi aussi. Il me donne beaucoup de conseils, parfois c'est dur à entendre mais c'est un énorme joueur. C'est bien ce qui arrive maintenant, j'aurais pu marquer avant. La semaine dernière, j'avais dit que quand je marquerais, il y aurait des buts à foison, ce sera lors de la deuxième partie de saison.

Comment avez-vous vécu la célébration de vos coéquipiers sur votre but ?
Déjà ils m'ont fait mal. (Rires.) J'ai une relation particulière avec eux parce que je suis plus jeune (20 ans), il y a la pression autour du PSG. C'est un but que tout le monde attendait, surtout moi. On me chambre beaucoup. C'est pour ça qu'ils sont venus, ça fait plaisir. C'est un bizutage.

Quel bilan faites-vous de vos premiers mois avec Paris ?
Je suis très heureux d'être ici. Il faut travailler, ne rien lâcher, il faut avoir le mental et je l'ai. Je l'ai prouvé aujourd'hui (dimanche) et je vais continuer. On est dans un immense club, c'est normal que les gens aient des attentes.

Quel rapport entretenez-vous avec votre entraîneur Christophe Galtier ?
C'est quelqu'un à l'écoute, il a beaucoup d'expérience. Je parle beaucoup avec lui, il était content pour moi. Ça prouve que le travail paie. Il y a quelques semaines, on a discuté, il m'a dit ce qu'il pensait que je pouvais améliorer. »

lire aussi : Les notes de PSG-Auxerre