Hugo Grenier, qualifié pour le 2e tour de Wimbledon : « J'espère que ça va continuer »

Hugo Grenier a gagné le premier match de sa carrière en Grand Chelem ce mardi à Wimbledon. (P. Lahalle/L'Équipe)

Repêché en qualifications, le Français Hugo Grenier était ravi, à 26 ans, de goûter enfin à Wimbledon à un tournoi du Grand Chelem, mais aussi au gazon et, qui plus est, à la victoire, contre le Suisse Marc-Andrea Huesler (6-3, 7-6, 6-7, 2-6, 6-4).

« Quel est le sentiment qui domine, après votre premier match gagné en Grand Chelem ?
C'est formidable pour moi, je suis vraiment très content. J'ai eu la chance d'être lucky loser, et maintenant de passer ce premier tour. J'espère que ça va continuer.

lire aussi

Le tableau hommes

Comment avez-vous vécu ce repêchage ?
Je ne connaissais pas trop le fonctionnement ; ce sont les quatre perdants du troisième tour des qualifs les mieux classés qui étaient tirés au sort. J'ai terminé deuxième. Il y avait déjà un forfait. J'ai su assez rapidement que Gaël (Monfils) se retirait aussi, et que donc je rentrais dans le tableau.

« Je n'ai que quinze jours de gazon derrière moi, mais c'est une surface qui me convient plutôt bien »

Vous étiez comment en entrant pour la première fois de vote vie dans l'enceinte ?
Comme un gamin, je découvrais, c'était un rêve.

Dire qu'avant ce mois de juin vous n'aviez jamais joué au tennis sur gazon...
Oui, je n'ai que quinze jours de gazon derrière moi, mais c'est une surface qui me convient plutôt bien. J'aime bien jouer assez bas, m'appuyer sur mon service, et en plus je prends beaucoup de plaisir à jouer dessus.

Au cinquième set, vous sauvez sur votre service une balle de 5-3 contre vous qui aurait pu vous être fatale.
Oui, c'était seulement mon deuxième match au meilleur des cinq sets. J'ai plutôt bien géré mais au quatrième set, c'est devenu un peu dur, j'étais nerveux. Au cinquième, j'ai réussi à retrouver un peu de calme mais ce n'était pas facile parce que je sentais qu'il me lisait un peu mieux au service mais aussi qu'il était fatigué. En tout cas, à 5-4, c'était le bon moment pour breaker.

Que représente cette qualification pour le deuxième tour de Wimbledon ?
Cette victoire représente pas mal. Il y a mes parents, mon entraîneur, je partage des super moments, c'est un aboutissement, un tremplin, j'ai envie de continuer. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles