Hugo Lloris, une histoire de France

Il était l'un des rares qui avait accepté de marquer une pause, le 18 décembre dernier, dans l'un des nombreux couloirs du Lusail, à Doha, plus d'une heure après la deuxième finale de Coupe du monde de sa vie. Aux aguets, les journalistes présents avaient tendu l'oreille et laissé ce morceau d'histoire - 145 sélections, quatorze années de vie chez les Bleus - dérouler la difficulté de trouver des mots pour "soulager la douleur ". Propulsé dans les cordes par une Argentine venue souffler sur l'invraisemblable rêve de deuxième titre suprême d'une équipe de France qui aura mis 80 minutes à véritablement jouer la quatrième finale de Mondial de son histoire, Hugo Lloris avait également lâché : "C'est douloureux, mais avec tout ce qu'il s'est passé lors de notre première semaine ici, on a réussi à montrer un très beau visage. Ça ne se joue pas à grand chose. Cette compétition aura également été un passage de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com