Hugo Lloris : "Je ne pense pas finir à Tottenham"

Goal.com
Le gardien de l’Equipe de France a indiqué qu’il ne se voyait pas achever sa carrière au sein de l’équipe londonienne.
Le gardien de l’Equipe de France a indiqué qu’il ne se voyait pas achever sa carrière au sein de l’équipe londonienne.

Hugo Lloris vient d’attaquer sa huitième saison au sein du club anglais de Tottenham. Après des débuts compliqués, le dernier rempart français a gagné sa place de titulaire, et aujourd’hui il est considéré comme intouchable chez les Spurs. Il n’a objectivement aucune envie d’aller voir ailleurs, principalement au sortr d'une campagne qui l'a vu participer à la finale de la Ligue des Champions. Mais, ce n’est pas pour autant qu’il se voit achever son parcours footballistique dans la capitale anglaise.

Comment vont jouer les gros clubs en Ligue des Champions ?

Dans une longue interview accordée à France Football, le champion du monde a fait savoir qu’il avait d’autres projets pour la suite que celui de raccrocher les gants en tant que Spur. « Je ne pense pas que je vais finir à Tottenham. J’ai encore quelques années devant moi. En tous cas, je vais tout faire pour profiter au maximum. Il faudra aussi dire stop au bon moment, mais je ne suis pas contre l’idée de découvrir quelque chose de nouveau, a-t-il déclaré. Ça peut aussi être les Etats-Unis. Je ne sais pas, j’ai toujours eu du mal à regarder à moyen terme. Je suis plus focalisé sur le court terme. Dans le foot, les choses vont tellement vite. On est là demain, après on est ailleurs. Il faut être prudent dans les réponses. Après, je peux aussi finir là-bas, on verra ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

« Je n’ai jamais cherché à connaitre ma place dans la hiérarchie des gardiens »

Tout en ouvrant la porte à un possible nouveau défi, Lloris a assuré qu’il n’avait pas été tenté par la possibilité d’aller voir ailleurs, dans un club plus huppé. Du moins, pas depuis que Mauricio Pochettino est aux commandes de Tottenham. « Je n’ai jamais vraiment ouvert les portes, parce que je me sentais à ma place là où j’étais. Ce n’est pas un manque d’ambition de ma part, c’est juste que je fais partie d’un projet et, à partir du moment où chaque année je sens la progression, ça me conforte dans mes idées. Si demain, je sens une régression, certainement que je me poserai une question », a-t-il assuré.

Si Lloris n’a pas bougé, c’est peut-être aussi parce que les meilleurs clubs du continent ne sont pas venus frapper à sa porte. Le Français ne jouit pas de la même réputation que d’autres portiers de renom, auxquels il n’aurait pourtant rien à envier techniquement. Une situation qui ne le dérange pas cependant. « Je ne me pose pas cette question, a affirmé l’ancien Lyonnais. Il y a de très grands gardiens un peu partout en Europe et dans le monde. Je n’ai jamais cherché à connaitre ma place dans la hiérarchie. Ce qui m’importe c’est la compétition, c’est le regard et le jugement de mes entraîneurs, parce que si j’ai des comptes à rendre, c’est à eux. Et aux supporters également. Après, le reste, ça ne m’intéresse pas forcément ».

 

À lire aussi