Huis clos décrété pour les deux Grands Prix à Bahreïn

Basile Davoine
·2 min de lecture

Revoir du public sur les Grands Prix de Formule 1 en 2020 semble désormais compromis. Les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn ont annoncé aujourd'hui que le huis clos avait été décrété pour les deux week-ends de compétition qui se tiendront sur le circuit de Sakhir, d'abord le 29 novembre puis le 6 décembre. La décision de ne pas accueillir de spectateurs fait suite à une directive émanant des autorités locales afin de lutter contre la pandémie de COVID-19.

"Le Royaume de Bahreïn reste focalisé sur la protection de la santé de ses citoyens et résidents, en maintenant l'un des taux de dépistage par habitant les plus élevés au monde", précisent les organisateurs. "La planification est déjà bien avancée pour les deux week-ends de course, programmés du 26 au 29 novembre et du 4 au 6 décembre. Le Circuit international de Bahreïn travaille étroitement avec la Formule 1, la FIA et les autorités gouvernementales compétentes pour assurer le déroulement des événements avec toutes les mesures de protection sanitaires, en se basant sur les protocoles détaillés et établis."

Lire aussi :

Des cas de COVID-19 chez Williams, qui s'organise pour la Turquie

Le circuit de Sakhir accueillera un premier Grand Prix organisé sur le tracé traditionnellement emprunté par la Formule 1, tandis qu'une semaine plus tard, c'est la piste extérieure à haute vitesse qui sera utilisée pour la toute première fois. Le huis clos ne sera toutefois pas total, puisqu'un nombre limité de places en tribunes sera réservé aux familles de soignants et de travailleurs qui se sont retrouvés en "première ligne" face à la pandémie de COVID-19. Début septembre, les organisateurs du Grand Prix d'Italie à Monza avaient procédé de la même manière.

Après des courses disputées à huis clos durant tout l'été, les spectateurs ont fait leur retour sur les circuits avec des jauges limitées lors des Grands Prix qui se sont déroulés au Mugello, à Sotchi, au Nürburgring et à Portimão. Imola avait dû se résoudre au huis clos la semaine dernière, et ce sera également le cas à Istanbul dans quelques jours.

"Nous ne pourrons pas accueillir de public sur nos événements cette année, mais nous sommes ravis d'avoir l'opportunité de saluer le courage et les efforts de nos soignants et travailleurs de première ligne en leur laissant la totalité des places disponibles afin de découvrir la F1", précise le Cheikh Salman bin Isa Al Khalifa, directeur du circuit de Bahreïn. "Nous sommes déterminés à organiser un spectacle pour les centaines de millions de gens qui y assisteront à travers le monde, en toute sécurité depuis chez eux."

La semaine prochaine, le circuit de Sakhir accueillera également la manche finale de la saison 2019-2020 de WEC, mais il était déjà prévu de longue date que les 8 Heures de Bahreïn se tiennent à huis clos.