Du huis clos partiel pour Saint-Etienne

Après avoir déjà sanctionné Saint-Etienne à titre conservatoire d'un huis clos total (purgé contre Reims), la commission de discipline de la LFP y a ajouté la fermeture de la tribune Snella pour trois rencontres.

La commission de discipline de la Ligue n'a pas voulu accabler les Verts. Elle n'a pas ajouté mercredi soir un autre huis clos total à Saint-Etienne, après celui infligé à titre conservatoire et purgé, samedi dernier, face à Reims (1-2). Mais elle a tout de même décidé, en plus de la sanction prise en urgence, de la fermeture de la tribune Snella pour trois rencontres.

L'ASSE, actuellement en position de relégable avant la dernière journée de L1 (les Verts joueront à Nantes), pourrait disputer son éventuel barrage retour contre le vainqueur du play-off 2 de L2 (Auxerre ou Sochaux) avec du public dans son stade.

Cette sanction fait suite aux sérieux incidents constatés à Geoffroy-Guichard face à Monaco (1-4), le 23 avril, avec de multiples jets de fumigènes et une utilisation intensive d'engins pyrotechniques, provoquant deux arrêts de la rencontre.

Croix celtique : Reims écope de sursis pour son parcage visiteurs

Par ailleurs, la commission a rendu sa décision après l'exhibition d'un drapeau avec une croix celtique, dans le parcage visiteurs, le 1er mai, lors de Lorient-Reims (2-1). Ce symbole est régulièrement utilisé par les néonazis et certains groupes identitaires. Ce mercredi soir, la commission a décidé la fermeture pour deux matches avec sursis du secteur visiteur pour les matches disputés à l'extérieur par Reims.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles