Huit Ironman en huit jours : un exploit pour Matthieu Bonne ?

Matthieu Bonne a réalisé 8 triathlons en 8 jours aux Canaries. (DR)

Matthieu Bonne (28 ans) a réalisé, en mai dernier, huit triathlons « Ironman » en huit jours sur 8 îles de l'archipel des Canaries (Espagne). Mais que trouve-t-on derrière les chiffres étourdissants de ce défi ?

Le projet attire l'oeil. Il faut dire que l'accroche fonctionne : s'affranchir de 8 triathlons « Ironman » en 8 jours sur les 8 îles des Canaries, voilà un défi plein de panache. « C'est mon entraîneur, ancien triathlète de haut niveau, qui m'a parlé de cette idée. À l'époque, il n'y avait que 7 îles praticables pour un tel défi. Depuis, il y en a une 8e, mais qui n'était que praticable en VTT pour la partie vélo. On l'a tout de même ajoutée au défi », explique Matthieu Bonne.

Un ajout révélateur de la philosophie du Belge de 28 ans. « Même si j'avais déjà fini un Ironman, je me considère plus comme un aventurier qu'un sportif d'endurance. Ma préparation pour la partie course à pied, c'était le Marathon des sables, ça en dit long », poursuit le jeune homme. Effectivement. D'ailleurs, il se dit également aventurier/alpiniste car parvenu aux sommets du Mont-Blanc et du Cervin. Une affirmation qui ferait, certes, bondir bon nombre de spécialistes de la haute montagne mais qui semble esquisser le portrait d'un aventurier 2.0, à mi-chemin entre un athlète de bon niveau et un adepte de l'influence, statut cher aux marques qui lui permettent de financer ses défis.

Loin des 60 Ironman en 60 jours de Rait Ratasepp

Ce qui n'enlève rien aux difficultés que le jeune homme a dû surmonter en mai dernier pour parvenir au terme de ses 8 triathlons : 1 808 km et 18 363 m de dénivelé positif en 109 heures, parfois par plus de 30 degrés. Mais sans forcément enchaîner les efforts : « Je me donnais jusqu'à minuit chaque jour pour terminer les trois distances. Ce n'était pas une course », poursuit Matthieu Bonne.

lire aussi

Le défi extrême de 60 Ironman en 60 jours de Rait Ratasepp en chiffres

Un accomplissement remarquable, certes, compliqué par les trajets d'île en île en bateau à voiles, mais qui est incomparable avec ce que les cadors de l'endurance extrême, eux, véritables athlètes de haut niveau, sont capables de réaliser. En décembre 2021, Rait Ratasepp (38 ans) réalisait la performance historique de terminer 60 Ironman en 60 jours, sans dépasser la moyenne de 11h d'effort par jour au terme de son exercice et en respectant scrupuleusement les règles édictées par Ironman dans ses courses officielles.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles