Humeur - Ils étaient vingt

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Enfin du mouvement. Dans le JDD, le nouveau patron de la LFP, Vincent Labrune, laissait entendre qu'il était favorable à une Ligue 1 à 18 clubs. Bon, il a vite rétropédalé, qu'importe, nous, on le soutient. Le sauvetage du football français exige des mesures fortes. Et immédiates. Retirons dès maintenant deux équipes du Championnat. Au revoir Dijon et Strasbourg, les 20e et 19e du classement, et merci pour tout.

Saint-Étienne ? Joli maillot, glorieux passé, mais rater un « péno » dans un derby, c'est éliminatoire
Nous voilà à 18. C'est trop bête de s'arrêter là. Ciao Nîmes et Lorient, les miraculés de la saison tronquée 2019-2020. Après son humiliation européenne contre des Hongrois, le Stade de Reims, lui, n'a plus sa place dans l'élite. Saint-Étienne ? Joli maillot, glorieux passé, mais rater un « péno » dans un derby, c'est éliminatoire. Une Ligue 1 à 14, comme dans le rugby ! C'est encore trop ? Resserrons, resserrons. Adieu les Canaris, de toute façon, le Yellopark ne verra jamais le jour. On adore Brest, ils auront le Grand Départ du Tour 2021, ça les consolera. Il est aussi temps de stopper le naufrage bordelais. Lens a le meilleur public de France ? Bollaert est vide pour cause de virus. Bye bye !

Restent 10 clubs, parfait. Enfin, presque. Resserrons, resserrons. Tant pis pour Metz et Angers, jamais titrés en Championnat... Son propriétaire est anglais, Nice n'a qu'à jouer en Premier League. Foot, hand, rugby, volley... trop de « sports co » à Montpellier, faut choisir à un moment. Le cas de Monaco, pays étranger, ne devrait même pas se poser. À Lyon, la brillante équipe féminine suffit, autant arrêter les frais chez les garçons. L'OM ne fera jamais mieux qu'en 1993, alors à quoi bon s'acharner ? Rennes ne fera jamais mieux qu'en 2019, alors à quoi bon s'acharner ? Impossible de garder Lille en Ligue 1, ça créerait trop de jalousie à Lens. Quant à Paris, même pour Leonardo, ce n'est pas « la ville du foot ». Vive le top 0.