Humeur - Attention, ça va repartir

L'Equipe.fr
L’Equipe

Lundi, c'est la fête. La vie repart, tout rouvre. Tout sauf les théâtres, les cinémas, les salles de concert, les bars, les restaurants, les piscines, les gymnases, les stades et les plages. Bon, vu comme ça, c'est déjà un peu moins la fête. On finit à peine notre formation en ligne d'infectiologue-épidémiologiste, on ne va donc pas critiquer le plan gouvernemental de déconfinement. Le sport n'est pas aussi prioritaire que la capilliculture, tant pis pour nous. C'est la faute aux présidents de club de Ligue 1. Ils n'avaient qu'à trouver un vaccin ou un traitement efficace contre le coronavirus. Pas compliqué quand même.Chez nos voisins, les dirigeants sportifs n'ont pas fait avancer la recherche médicale beaucoup plus, ça n'a pas empêché les annonces de reprise toute cette semaine. Portugal, Turquie, Serbie, Allemagne...Sans masque obligatoire pour les chevauxMême quand on n'est pas président de l'Olympique Lyonnais, ça peut énerver, tous ces championnats qui comptent bien aller au bout de leur saison quand le nôtre s'est terminé le 8 mars. Patience, patience, on attendra le premier coup d'envoi réel en Bundesliga ou en Süper Lig pour hurler avec les loups. D'ici là, retour au webinar « remdésivir, chloroquine et anticorps de lama » pour tenter de sauver le monde.De toute façon, pas besoin d'attendre trois mois pour revoir du sport en France. Dès lundi, les courses hippiques reprennent dans tout le pays. A huis clos, faut pas pousser non plus, mais sans masque obligatoire pour les chevaux, les veinards. Des réunions sont annoncées à Paris, Toulouse, Compiègne, Vichy et Marcq-en-Baroeul. En espérant revoir un jour sur une pelouse Neymar, Mbappé, Payet ou Aouar, rêvons un peu avec Air de Valse, Spinning Memories, Jet Setteuse ou Chocolate Music. Ces championnes galoperont dans la 8e à Longchamp, le prix Maurice-Zilber (terrain souple annoncé). Merci Maurice.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi