Humeur - L'odeur de la vie

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'humeur du jour.J'ai peur. Et pourtant, il faut que j'y aille. Ayant découvert avec stupeur cette pratique appelée « jogging », et venant d'apprendre que la chose était autorisée, je venais de décider de m'y adonner avec la ferveur d'un buveur de kir.Seulement le couplet récurrent sur « la nature qui a repris ces droits » me faisait suinter du flottant. Un requin dans le port de Sète, un sanglier dans les rues de Cannes, des renards au Père Lachaise... J'ai eu beau relire Thoreau pour adhérer aux bienfaits du grand air, écouter Catherine Ribeiro pour me dire que les années 1970 étaient celles de toutes les audaces, je me préparais au pire.J'ai commencé en trottinant. Etrangement, mes jambes peinaient à retrouver leur mouvement naturel. Je reculais même, m'a-t-il semblé. Et puis, après quelques foulées en pleine ville, le bois de Vincennes me fit du gringue. Je cédai à ses avances et m'y aventurai. Mais c'est là que la terreur m'irrigua : il ne fallait pas que je me fasse attaquer par ces ragondins sanguinaires dont les chaînes d'info commençaient à parler.Comme un cheval fouDésormais sans prédateurs, ils feraient les caïds et pourraient m'ouvrir le ventre de leurs griffes acérées. Juste par jeu, pour me sucer les viscères, saloperie de leur race ! Regardant alentour pour faire face aux menaces, je ne fis guère attention aux coureurs qui me doublèrent à vive allure.Les sous-bois s'éclaircirent, ça y est ! Je respirai maintenant comme une cheminée de centrale à charbon, l'hippodrome était devant moi. Sauvé ! J'en fis le tour en hennissant comme un cheval fou. La liberté ne se mesure pas, elle se conquiert comme on reprend un fortin aux rebelles. Sans faire de quartier !Ralentissant le rythme, je rentrai alors au pas, conscient qu'il fallait avant tout juguler cette phobie faunesque. Mais d'abord, une douche. Car je ne me souvenais plus, mais après le moindre effort, je pue toujours comme une vilaine moufette.Chez moi aussi, la nature était revenue au galop.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi