Humeur - Qu'est-ce qu'on ferait sans toi ?

·2 min de lecture

L'humeur du jour.

L'histoire se passe à Londres, dans un studio d'enregistrement, en août 1968. Paul McCartney attaque au piano les accords d'une nouvelle chanson, Hey Jude. Il ne s'aperçoit pas que Ringo est parti aux toilettes. Ça arrive quand on est bien concentré sur son travail, comme Paul.

Puis le batteur des Beatles reprend sa place devant sa grosse caisse. Il attrape ses baguettes et se cale comme il peut dans le morceau parti sans lui. Cette première prise s'ouvre avec une cinquantaine de secondes sans batterie. Elle sera utilisée dans la version finale pour la postérité, laissant Ringo tout interdit. Paul fera amende honorable tout en retournant la situation à son profit. Selon lui, cette absence de Ringo a été « magique ».

Quelle chanson dingue, quand même !
C'est vrai. Hey Jude déferle dans les radios quelques jours après cet épisode. Cet été-là, Manchester City est champion et Maine Road, puis l'Etihad, le font résonner dans leurs travées jusqu'à nos jours. Un ami qui mélange avec talent ballon et musique le dit très bien : quelle chanson dingue, quand même.

Ainsi Hey Jude est aussi l'hymne de tous ceux, comme Ringo, à qui on dit : « Mais qu'est-ce qu'on ferait sans toi ? », alors qu'on fait très bien sans eux. Les exclus, les suspendus, les blessés, les cartonnés, les relégués, les éliminés, les Benzemas, les Cantonas, les probables et les possibles, les trop tard ou les trop tôt, les trop vieux, trop chers, trop morts, trop petits, trop cons, trop malins, les inqualifiables, les inadmissibles, les tombés de l'armoire et les sortis du placard, les sautés du train, les restés dans le car, les hors-piste, hors-jeu, hors-délai, hors du coup, sur la touche ou sous la douche... Et si jamais demain soir les quelques milliers de fans des Sky Blues admis dans le stade du Dragon à Porto entonnent Hey Jude avant le coup d'envoi face à Chelsea, on écoutera aussi le silence de la batterie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles