Humeur - Saint cloud

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'humeur du jour.

« Mais pourquoi tu n'as pas sauvegardé sur le cloud ? » Le quoi ? Drame ordinaire d'une génération fâchée avec l'informatique et l'anglais, la perte d'un important fichier de traitement de texte est une aventure vécue par 24 % des Français en 2020, selon une récente étude américaine. Cliquer sur la disquette était si simple, mais allez expliquer ce que c'est aux natifs du 21e siècle. Donc, il faut aller sur le cloud, « comme ça t'es tranquille ». La disquette, c'est comme lire un journal autrement qu'en ligne, ça fait un peu ringard, un adjectif assez ringard lui-même. Tant pis. Dans la série consacrée ces jours-ci aux 75 ans de L'Équipe, on a pu lire ou relire l'histoire de certaines de nos unes les plus célèbres. Celles qu'on aimait acheter tôt au kiosque pour être certain qu'il en reste (des journaux, pas des kiosques).

C'était l'usage
Avant les clés USB, Wikipédia, le wifi partout et donc le Saint Cloud, il était par ailleurs indispensable de se constituer un bon stock d'archives et de documentation « papier » avant de couvrir de longues compétitions, et même pendant. Un collègue féru de Serie A déboulait ainsi sur zone avec deux valises garnies de collections gargantuesques de la Gazzetta dello Sport. En déplacement, certains aimaient aussi se faire transmettre chaque jour et par fax 10 pages de L'Équipe ou de la concurrence. Dans la lointaine Argentine, ça prenait 20 minutes et coûtait parfois plus cher que 500 g du meilleur steak local si tendre qu'il se coupait à la fourchette, mais c'était l'usage. Et comme il fallait aussi soutenir les confrères étrangers, citons l'exemple fameux du Mondial 2003 de rugby en Australie. Après deux mois sur place où il fut élu meilleur client du kiosque de Bondi Beach, l'un de nos éminents envoyés spéciaux rapporta des antipodes l'intégralité des pages consacrées à la compétition par la presse kangourou ! Il acheta d'ailleurs à cet effet à Sydney un imposant bagage, toujours exposé dans notre hall d'entrée.