Humeur - Spectacle vivant

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'humeur du jour.

Le football français nous régale plus que jamais. Un peu sur les terrains, beaucoup en-dehors. Ces derniers jours, dirigeants, joueurs, entraîneurs, supporters, instances, diffuseurs, ils se sont tous unis pour livrer une masterclass à rendre jaloux les patrons de la Premier League ou de la Liga. Les suites du fiasco Mediapro (appel d'offres partiel et infructueux, vraies fausses négos de gré à gré, petit jeu sur la diffusion du Classique...), c'est du très, très haut niveau. Du suspense, des rumeurs, de l'intox, des menaces de procès... Félicitations aux équipes. Enfin, courage à elles surtout.

Dans cette période incertaine, un club se distingue. On n'a pas de chouchou pour le sommet de dimanche soir, mais on peut compter sur l'Olympique de Marseille pour assurer sa part du spectacle. En ce moment, c'est un happening par jour.

C'est beau, le tourisme

Samedi, envahissement de la Commanderie par les supporters avec show pyrotechnique, lundi, clôture d'un mercato hivernal hyperactif, mardi, conférence de presse définitive d'André Villas-Boas, mercredi, possible embrouille d'Alvaro avec la police pour non-port du masque (plus un match nul anecdotique à Lens) ... Et maintenant, la vente du Vélodrome. Du travail de professionnels.

Samedi, l'organisation de l'opération « fan experience », avec visite impromptue du centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus et discussion informelle avec quelques joueurs, n'était pas parfaite, c'est vrai. Il y a eu des débordements et certains visiteurs se sont retrouvés au tribunal, en comparution immédiate, avec des placements en détention provisoire pour huit d'entre eux. Rude. L'audience a au moins permis de découvrir que ces prévenus mobilisés par le slogan « le club doit être restitué aux Marseillais !!! » venaient, entre autres, de Neuilly, Saint-Dizier, Angoulême, ou encore Montceau-les-Mines. C'est beau, le tourisme.