Hyundai attend l'accord de la direction pour développer la WRC 2022

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Alors que n'a pas encore reçu l'approbation de la direction de la marque coréenne. C'est ce qu'a confirmé Andrea Adamo auprès de Motorsport.com.

Comme cela a été confirmé par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA en octobre dernier, l'année prochaine marquera le début de l'adoption par la catégorie principale du WRC de la technologie hybride. Tout en donnant plus de puissance sur les spéciales, elle pourra être utilisée sur les sections routières pour les liaisons.

Si Hyundai a participé à la mise en place de cette réglementation, la firme semble aujourd'hui hésiter pour la suite. "Nous n'avons aucun accord ou confirmation que nous participerons à la nouvelle ère du WRC à partir de 2022", a déclaré Adamo à Motorsport.com. "Pour cela, nous avons besoin du feu vert du conseil d'administration de Hyundai en Corée et nous ne l'avons pas encore reçu."

Lire aussi :

Tänak devance Neuville en Estonie pour préparer l'Arctic Rally

"Nous avons fourni toutes les informations nécessaires et maintenant nous devons attendre une réponse, [et] nous ne savons pas quand nous la recevrons. Pour l'instant, le développement de la voiture n'a pas encore commencé et cela ne se fera que si nous avons une réponse positive de notre QG en Corée."

Interrogé sur le sujet, Richard Millener, le responsable de M-Sport Ford, a admis qu'il serait "vraiment déçu" si Hyundai mettait fin à son implication en Championnat du monde en raison de la nouvelle réglementation. Pour le Britannique, la clé du succès pour le WRC ainsi que le WRC2 est la participation continue de constructeurs tels que Hyundai.

"Hyundai a beaucoup apporté au WRC et à la catégorie Rally2 depuis son arrivée dans le championnat en 2014", a-t-il déclaré. "Il est difficile d'imaginer le WRC moderne sans eux."

"Le nouveau règlement oriente le WRC dans une nouvelle direction, et bien qu'il semble y avoir encore des discussions en Corée pour savoir si c'est la direction que Hyundai veut prendre, j'espère vraiment que la collaboration que les équipes et la FIA ont eue au cours des 24 derniers mois pour établir ce nouveau règlement va se poursuivre."

"Pour ma part, en tant que véritable fan de Rallye, ainsi que directeur d'équipe, je serais vraiment déçu si nous devions perdre l'équipe, et tous ses personnages, dès le début d'un chapitre du WRC vraiment nouveau et passionnant."