Ibrahima Baïlo Ba, sur le chemin de l'école Diambars

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mamadou Ba attend seul sur le parvis du stade de Mbour. Le rendez-vous est fixé à 9 heures du matin, ce vendredi 8 octobre 2021 et, le soleil cognant déjà fort, c'est d'un pas convaincu et le sourire au bord des lèvres que le jeune homme grimpe à l'arrière de la voiture. C'est la fin de la saison des pluies, celle où l'on transpire au premier mouvement. " On y va ? On n'est pas loin de la maison", lance-t-il, sur un ton peut-être un peu gêné, avant de boucler sa ceinture. La famille Ba habite le quartier Médine, à Mbour. La ville est connue pour son immense marché des pêcheurs et le triomphant retour des pirogues aux mille couleurs, chaque jour, avant le coucher du soleil. Au village, les odeurs sont parfois nauséabondes lorsque l'on s'immisce près de la plage et des entrepôts où sont entassés les poissons. Mais Médine est à l'écart de la criée. " À gauche puis à droite et on est arrivés ", indique Mamadou. Il est le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles