Iga Swiatek, avant la finale de l'US Open face à Ons Jabeur : « Ce sera une belle bataille »

Iga Swiatek, avant la finale de l'US Open face à Ons Jabeur : « Ce sera une belle bataille »

Tombeuse d'Aryna Sabalenka (3-6, 6-1, 6-4) jeudi en demi-finales de l'US Open, Iga Swiatek s'attend à un rude combat face à Ons Jabeur samedi en finale et travaille toujours à la quête de la pleine confiance.

« À 0-2, breakée d'entrée de troisième set, puis à 2-4 encore, que se passe-t-il honnêtement dans votre tête à ce moment-là ?

Honnêtement, je savais que je n'avais rien à perdre. Aryna (Sabalenka) servait plutôt très bien, mieux que lors de nos derniers matches. Mentalement, je pense que ces deux jeux perdus d'entrée de set m'ont en quelque sorte aidée, en me disant que malgré, le deuxième set remporté facilement, j'avais encore beaucoup d'attentes. Je crois que j'ai un petit peu reculé sur le retour de service. J'ai juste fait tapis. Cette fois, ça m'a rapporté beaucoup et les balles sont rentrées (sourire). Je suis plutôt satisfaite. J'ai l'impression que nous prenions parfois toutes les deux des risques car le rythme était vraiment très élevé.

lire aussi

Swiatek rejoint Jabeur en finale

Vous avez été capable d'inverser les choses, de faire des ajustements entre le premier et les deux autres sets. Est-ce un domaine dans lequel vous avez beaucoup progressé cette saison ?
Bien sûr. C'est grâce à cela que j'ai pu rebondir cette saison. Par le passé, j'avais le sentiment que mes émotions prenaient le dessus et j'étais un peu en panique quand je perdais. J'ai grandi, j'ai beaucoup appris. Et le travail avec Daria (Abramowicz, sa psychologue) aide beaucoup. C'est plus facile pour moi de penser logiquement à ce que je peux changer. J'ai le sentiment d'avoir plusieurs options pour faire cela, plutôt qu'un seul type de jeu.

« Bien sûr, avoir des doutes n'est pas agréable, mais je trouve aussi assez motivant d'essayer de s'améliorer et trouver de nouvelles forces pour se rapprocher le plus possible de la confiance. »

Vous vous êtes sortie de situations délicates sur ce tournoi, votre niveau de confiance en vous vous aide-t-il désormais à surmonter pas mal d'obstacles ?
J'ai le sentiment que mon niveau de confiance devrait certainement être plus élevé. Je n'ai pas encore totalement confiance en moi (sourire). J'ai l'impression d'avoir confiance en moi sur terre battue et, peut-être, d'autres surfaces. Ici, j'essaie juste d'accepter le fait que, parfois, je ne vais pas avoir confiance en moi et que j'ai encore besoin de faire mes preuves sur quelques matches, peut-être contre des grosses frappeuses, pour voir comment ça va se passer. Peut-être que je suis le genre de personne qui ne se fera jamais pleinement confiance. Je m'en moque en fait. Ce n'est pas comme si c'était quelque chose de négatif pour moi. Bien sûr, avoir des doutes n'est pas agréable, mais je trouve aussi assez motivant d'essayer de s'améliorer et trouver de nouvelles forces pour se rapprocher le plus possible de la confiance.

Vous allez jouer Ons Jabeur en finale. On a le sentiment que cela peut devenir une véritable rivalité du tennis féminin ? Quel challenge peut-elle vous proposer ?
Il y en a beaucoup de challenges ! C'est une joueuse vraiment très solide, qui est maintenant 2e à la Race, qui sort d'une finale à Wimbledon, sans avoir reçu de points pour cela. Cela montre tous les progrès qu'elle a accomplis. Elle a un jeu différent de la plupart des joueuses, elle a beaucoup de toucher. Tout cela mélangé, ça fait juste une rude adversaire et c'est pour cela que nos matches sont en général physiques et vraiment serrés. Ce sera une belle bataille. »

lire aussi

Jabeur éteint Garcia

lire aussi

Le tableau femmes de l'US Open