Iga Swiatek surclasse Coco Gauff en finale et remporte un deuxième Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Iga Swiatek surclasse Coco Gauff en finale et remporte un deuxième Roland-Garros
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Iga Swiatek a remporté, samedi, face à Coco Gauff (6-1, 6-3) son deuxième Roland-Garros. La Polonaise, numéro 1 mondiale, s'adjuge ainsi son second titre du Grand Chelem.

Elle se savait attendue mais elle a assumé son statut jusqu'au bout : largement favorite de sa finale, Iga Swiatek a remporté son deuxième titre à Roland-Garros, en dominant aisément Coco Gauff (6-1, 6-3), en 1h08. Il y a deux ans, alors 54e mondiale, la Polonaise avait remporté le tournoi sans perdre un set.

lire aussi

Le film du match Swiatek-Gauff

Elle en a cédé un cette quinzaine (en huitièmes de finale, contre la Chinoise Qinwen Zheng) mais la perf est en fait plus impressionnante : invaincue depuis le 7 février (et une défaite en huitièmes de finale à Dubaï contre Jelena Ostapenko), la numéro 1 mondiale se savait sous pression. Elle l'a absorbée de manière magistrale.

Un premier set à sens unique

Visiblement tendue pour sa première finale en Majeur, Gauff (18 ans) lança sa finale de la pire manière : trois fautes directes (dont une double) lui coutèrent d'entrée son service. En neuf minutes, elle en commettra six.

lire aussi

Le tableau femmes de Roland-Garros

Prise de vitesse côté coup droit, asphyxiée par le rouleau compresseur qui lui faisait face, l'Américaine peinait à installer son jeu. Une nouvelle faute en coup droit la condamna à un double break (3-0). Impeccable dans son jeu de jambes, imprimant un pressing constant, Swiatek imposait son tennis sans anicroche. Elle conclut le premier set 6-1, en 32 minutes.

Sa seule alerte survint au début du deuxième acte, où quelques excès de précipitation offrirent le break à l'Américaine. Laquelle mena 2-0 dans la foulée. Mais un jeu caviardé à 2-1 (amortie ratée, double faute, erreur en coup droit) remit Swiatek en selle. La numéro 1 mondiale reprit alors son entreprise de démolition. Un nouveau break à 3-2 scella le sort de la finale. À 5-3, un retour de coup droit hors limite mit un terme au cavalier seul.

Propulsée numéro 1 mondiale à la suite de la retraite sportive d'Ashleigh Barty, fin mars, la Polonaise fait depuis honneur à son rang. Six tournois et trente-cinq succès d'affilée : ces chiffres invraisemblables forcent le respect. Sur le circuit féminin, il y a désormais Swiatek et les autres.

lire aussi

Iga Swiatek super fan de Rafael Nadal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles