Igor Tudor (OM), après OM-OL : « Il a fallu se battre »

Igor Tudor lors de la victoire de l'OM contre l'OL (1-0), dimanche. (F. Porcu/L'Equipe)

L'entraîneur croate de l'OM Igor Tudor est revenu sur l'abnégation de ses joueurs, en seconde période notamment, lors de la victoire contre l'OL (1-0), dimanche.

« Cette victoire est-elle un soulagement, un réconfort moral, après un mois d'octobre délicat pour vous et vos hommes ?
Oui, c'était un match important, spécial, surtout dans cette période où on n'obtenait pas vraiment ce qu'on méritait. Nous les avons vraiment dominés en première période, on a fait une seconde période avec un grand coeur, c'était difficile, il a fallu se battre. Il y avait l'envie de souffler, l'envie de souffrir, de prendre les trois points à tout prix, on l'a senti chez les titulaires, comme chez les joueurs qui sont entrés.


lire aussi

L'OM renoue avec la victoire en battant l'OL

Le jeu a plutôt penché à gauche, sur le côté de Nuno Tavares. Comment l'expliquez-vous ?
Il n'y avait pas d'indication de ma part, généralement, on joue des deux côtés avec les mêmes intentions, de manière égale. Après, en seconde période, c'est vrai qu'on a peu joué avec le ballon, il y avait cette volonté de conserver les trois points.

Avez-vous réfléchi à faire entrer un joueur de profondeur, comme Bamba Dieng, en seconde période, alors que l'équipe ne se créait pas d'occasions ? Histoire d'apporter de la vitesse devant et de faire remonter le bloc.
C'était mieux d'avoir un Guendouzi, un Gerson ou un Payet sur le terrain, plutôt qu'un Bamba, pour la configuration du moment, alors qu'on n'avait plus forcément le contrôle du ballon. Avec Bamba devant, Sanchez aurait été derrière, à droite ou à gauche, ce n'était pas forcément ce que demandait le jeu à ce moment-là. On l'a aussi vu en première période, avec Ünder et Harit : sans Guendouzi, on perd un peu de fluidité avec le ballon, de qualité dans le jeu avec la possession. Mattéo est un joueur fondamental pour nous, après il arrive qu'il ne débute pas dans le 11 de départ, car j'ai d'autres joueurs à ma disposition.


lire aussi

Le classement de Ligue 1

Que pensez-vous de la solidité défensive de votre équipe, lors de ce match ?
Pau Lopez est sérieux, fort, c'est merveilleux de l'avoir avec nous. Le coeur, l'envie, le caractère des joueurs ont fait la différence ce soir. Sans ces caractéristiques, nous n'aurions pas gagné le match. C'était beau à voir, dans le vestiaire, cette envie des garçons ».


lire aussi

Blanc, après OM-OL : « Il faudra être meilleurs »


Leonardo Balerdi (défenseur de l'OM) : « On est tous ensemble »