Igor Tudor (OM) : « Une fatigue évidente et beaucoup de blessés »

L'OM, qui a joué trois matches en six jours et vient de perdre contre Francfort (0-1) mardi soir, est épuisé selon Igor Tudor.

Igor Tudor (entraîneur de l'OM, battu 0-1 par Francfort) : « On est entrés trop lentement dans le match, comme si on était impressionnés par ce match de Ligue des champions à la maison. On a été trop lents à la construction et on n'a pas fait la différence devant.

En deuxième période, on a poussé et on aurait mérité un but. Il n'est pas arrivé et au bout du compte, on perd contre une équipe forte. C'était le troisième match en six jours, il y a une fatigue évidente et beaucoup de blessés. On finit avec un seul défenseur et des joueurs qui ratent des passes qu'ils ne ratent pas d'habitude.

lire aussi

Le film du match

On va voir pour dimanche quelle défense on va pouvoir aligner. On a beaucoup de problèmes dans ce secteur. J'ai fait les changements parce que j'avais besoin de quelque chose de différent. Ceux qui sont entrés ont apporté beaucoup. Ils n'ont pas tant dominé que ça, la première période a été plutôt équilibrée, même s'il est vrai qu'on n'a pas créé beaucoup devant. En deuxième, on a vraiment poussé. On vient du 4e chapeau et on essaie de faire du mieux possible. Aujourd'hui, on a perdu mais on a tout donné. Sur le plan du jeu, ça n'est pas notre meilleur match. On jouera le troisième match sans calcul, en se préparant comme on le fait d'habitude. »

Jordan Veretout (milieu de Marseille, au micro de Canal+ Foot) : « C'est une déception, mais on ne peut pas toujours être déçus. On a montré un beau visage mais la première période n'a pas été suffisante.

En seconde période, on a essayé de pousser pour revenir au score mais il a manqué ce dernier geste, ce but pour être récompensés. Il ne faut pas tout jeter non plus, il va falloir continuer à bosser. Ce n'est pas suffisant en Ligue des champions. Ils nous ont mis en difficulté, les adversaires nous observent à la vidéo, on a essayé d'aller les chercher haut mais ils trouvaient des espaces dans notre dos.

lire aussi

Les notes de OM-Francfort

En seconde période, on est allés les chercher encore plus haut, le bloc est venu avec nous mais on n'a pas réussi à marquer ce but pour enflammer ce match et gagner. [...] Je pense qu'on n'est pas loin, mais c'est insuffisant, il faut marquer des buts pour exister en Ligue des champions. »

L'OM méconnaissable, est-ce surprenant ?