Igor Tudor, un réveil déjà attendu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En un seul match non officiel au Vélodrome, Igor Tudor a déjà réussi à s'offrir ce que Jorge Sampaoli n'a jamais eu le luxe de connaître à l'OM : une bronca plus forte que le Mistral. Parfois remis en cause durant son année et demie à Marseille, l'Argentin a toujours su redresser la barre pour éviter la tempête. Arrivé le 4 juillet dernier pour prendre sa succession, Igor Tudor a beaucoup plus de mal et fonce, lui, droit vers un ouragan particulièrement précoce. La saison n'a pas encore commencé que la place du technicien croate sur le banc marseillais est déjà remise en cause par un public qui lui a fait comprendre après la récente défaite contre Milan, mais aussi par un vestiaire pas franchement séduit.

Un fond de jeu réduit à néant


En six matchs amicaux, l'OM n'a gagné qu'une fois, face au voisin de Marignane Gignac, pensionnaire de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles