Il vend à deux acheteurs différents le même scooter qui ne lui appartenait pas

L'arnaqueur a vendu le même scooter à deux acheteurs différents

Un jeune homme âgé de 22 ans vient d'être condamné à 8 mois de prison ferme pour une arnaque particulièrement culottée.

L'escroc a tenté le tout pour le tout. Un homme de 22 ans vient d'être condamné par le tribunal judiciaire de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) pour avoir revendu, en toute illégalité, un scooter qui ne lui appartenait pas à deux personnes différentes !

Les faits se sont produits au mois d'octobre dernier. A l'époque, rapporte La Dépêche du Midi, le prévenu avait mis une annonce sur le site de vente en ligne Le Bon Coin, pour proposer le scooter en question. Comme le précise le quotidien régional, il avait préalablement "récupéré ce deux roues auprès d’un ami".

Il se fait passer pour l'ami qui lui a prêté le scooter

C'est d'ailleurs en se faisant passer pour cet ami, véritable propriétaire du scooter, que le jeune escroc a effectué une première transaction pour la somme de 200 euros. L'acheteur est donc reparti avec le scooter et les clés, et a commencé à l'utiliser normalement.

La Dépêche du Midi rapporte ainsi que ce premier acheteur a rapidement pris pour habitude de le garer sur le parking de La Poste de Saint-Gaudens. Apparemment au courant de ce détail, le vendeur en a profité pour organiser une deuxième vente du scooter, encore plus illégale que la première.

Huit mois de prison ferme sans aménagement

Après avoir été contacté par un second acheteur lui proposant 220 euros, le prévenu a encaissé le paiement et amené ce dernier sur le parking, en lui expliquant que c'était à lui d'aller chercher du carburant pour démarrer le scooter. Le second acheteur s'est donc exécuté, mais à son retour, le deux roues avaient purement et simplement disparu.

L'acheteur arnaqué a donc déposé une plainte, qui a rapidement mené les enquêteurs sur la piste du jeune escroc, dont le casier judiciaire était déjà bien rempli, notamment en matière d'escroquerie. Jugé coupable au terme du procès, le jeune homme a finalement été condamné à 8 mois de prison ferme sans aménagement et à verser un total de 1070 euros aux victimes.

Ce contenu peut également vous intéresser :