Incendies en Gironde : « Tout était noir ici »… Au domaine d’Hostens, « la nature reprend ses droits »

REPORTAGE - Brûlé aux deux tiers après les incendies de l’été en Gironde, le domaine d’Hostens, plus grand espace naturel sensible du département, espère renaître de ses cendres

Plus d’un mois après que le feu dit de Landiras 2 a été fixé, l’odeur de fumée prend encore jusqu’à la gorge. Des fumerolles s’échappent de terre, montrant que la menace couve dans la tourbe souterraine. Et le spectacle de désolation est partout, avec des arbres brûlés jusqu’à la cime.



Refuge exceptionnel de biodiversité au milieu de la forêt des landes de Gascogne, le domaine départemental d’Hostens, qui accueille à la fois une base de loisirs et le plus grand espace naturel sensible de la Gironde, a succombé lui aussi, en grande partie, aux incendies de l’été. Quelque 480 hectares, soit deux tiers des 750 hectares du domaine, ont brûlé. Un déchirement pour les responsables du site, qui abrite notamment « une lagune de l’ère glaciaire ».

Les lacs et zones humides n’ont pas réussi à stopper les flammes

« Heureusement la base de loisirs n’a pas été touchée, mais la partie la plus naturelle du site, entre le lac du Bousquet et les lagunes du Gat Mort, a été très impac(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Sécheresse : Près de la moitié des cours d’eau de Haute-Vienne sont asséchés
« Le milieu naturel est en souffrance, on ne va pas multiplier les ultra-trails de partout »
Il est interdit de chasser le grand tétras, enfin « un peu de répit » pour l’espèce