Des incidents au Groupama Stadium lors d'OL-Strasbourg

Des supporters ont tenté de pénétrer sur la pelouse. (A. Mounic/L'Equipe)

Des incidents ont eu lieu avant, pendant, et surtout après la défaite de l'OL face à Strasbourg (1-2), ce samedi.

La soirée lyonnaise a été émaillée d'incidents avant, pendant et après la défaite de l'OL face à Strasbourg (1-2). Avant, le car des joueurs de l'OL avait été accueilli par quelques supporters véhéments, que Jean-Michel Aulas a accusés, après-coup, d'avoir attaqué le véhicule.

lire aussi : L'OL plonge dans la nuit

Pendant, des tifos et des chants insultants ont retenti des deux virages d'ultras. Mais c'est après le match que la fièvre est montée d'un coup, les Bad Gones tentant de forcer le passage, en bas du virage nord, pour entrer sur le terrain, mais en vain. Ils ont été contrôlés par les grilles et les stewards, alors que les CRS, accourus, ne sont pas intervenus directement.

Des supporters cagoulés ont tenté de forcer une grille menant au vestiaireDu moins pas à ce moment, car les incidents se sont multipliés autour du stade, après que des dizaines de supporters cagoulés ont tenté de pénétrer dans l'enceinte et de forcer une grille menant au vestiaire. Les affrontements ont été relativement courts, mais violents. En réponse, les CRS ont lancé des grenades lacrymogènes qui se sont répandues dans les couloirs du stade, si bien que la conférence de presse de Laurent Blanc s'est tenue au bord du terrain. Un peu après 23h30, le calme était revenu.

lire aussi : Laurent Blanc : « On ne mérite pas de perdre »