Incidents au Stade de France : pour Noël Le Graët « la Fédération est lavée de toute erreur »

Noël Le Graët, président de la FFF. (A. Mounic/L'Équipe)

Noël Le Graët, président de la FFF, estime que la Fédération n'a rien à se reprocher dans la gestion des incidents du Stade de France lors de la finale de Ligue des champions fin mai.

Dans une interview au JDD parue dimanche, le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, a expliqué que « la Fédération est lavée de toute erreur » d'après l'enquête du Sénat sur les incidents du Stade de France fin mai, en marge de la finale de Ligue des champions, dont les premières conclusions ont été remises jeudi.

« D'après l'enquête, il apparaît que la Fédération est lavée de toute erreur administrative, juridique ou de compétence, puisque la nôtre c'est l'organisation et le maintien de l'ordre à l'intérieur de l'enceinte et qu'il n'y a pas eu d'incidents », a justifié Noël Le Graët. Concernant de potentielles sanctions de l'UEFA, qui a lancé une enquête indépendante, l'ancien maire de Guingamp (1995-2008) « ne voit pas comment elle (l'UEFA) pourrait puisqu'on est complètement blanchi ».

Jeudi, la délégation des six sénateurs, réunie au Stade de France, a remis les conclusions de leur enquête en pointant « une impréparation en amont, un manque de réactivité pendant l'événement et une gestion critiquable après » des autorités, même si des zones d'ombre persistent. L'enquête indépendante de l'UEFA, ouverte le 30 mai, est toujours en cours.

lire aussi

Comment l'organisation au Stade de France a tourné au fiasco pour la finale de la Ligue des champions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles