Incidents avant Nice-Cologne : l'avocat du supporter parisien remis en liberté dénonce le traitement de son client

L'avant-match de Nice-Cologne avait donné lieu à de nombreux affrontements en tribunes. (F. Porcu/L'Équipe)

Au lendemain de la remise en liberté du supporter parisien qui avait chuté d'une tribune de l'Allianz Riviera il y a 9 jours, son avocat regrette la manière dont cette procédure a été menée.

Maître Martin Méchin, l'avocat du supporter parisien, qui avait chuté d'une tribune de l'Allianz Riviera lors des affrontements en marge du match de Ligue Europa Conférence entre Nice et Cologne (1-1) jeudi 8 septembre, regrette la manière dont son client a été traité. « Je m'étonne de cette procédure mettant en cause une seule personne, sur les dizaines impliquées, nous a confié son avocat. Mon client a été interpellé à l'hôpital, déféré en comparution immédiate avec 8 côtes cassées. Et le procureur demandait la détention provisoire malgré son état de santé et un casier vierge. »

lire aussi

Violences avant Nice-Cologne : le supporter parisien finalement jugé en janvier

Ce supporter parisien, originaire de l'Ile-de-France, était jugé en comparution immédiate devant le tribunal de Nice jeudi pour « violences en réunion dans le cadre d'un événement sportif », « usage de fusée ou artifice dans une enceinte sportive » et « jet de projectile présentant un danger pour la sécurité des personnes dans une enceinte sportive ». Pour ces faits, il risque trois ans de prison et 45 000 euros d'amende. Il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire en attendant son jugement en janvier 2023.

Lors de l'avant-match de Nice- Cologne, de graves débordements dans les gradins du stade niçois ont eu lieu entre des ultras allemands appuyés par des anciens Supras du PSG, une ex-association du Virage Auteuil dissoute en 2010, face à des supporters niçois et des stadiers.

lire aussi

Nice-Cologne : récit d'une soirée qui a basculé dans le chaos