Indian Wells : Roger Federer n'en finit plus de gagner !

Roger Federer est inarrêtable depuis le début de l’année 2017 (Getty Images)

Un mois et demi après son triomphe inattendu à l’Open d’Australie, Roger Federer est également sorti vainqueur du deuxième grand rendez-vous de la saison 2017, le Masters 1000 d’Indian Wells, en dominant son compatriote Stan Wawrinka en deux sets en finale.

A la seule lecture du palmarès de ce début de saison sur le circuit ATP, on pourrait se croire revenu dix ans en arrière, à l’époque où Roger Federer dominait (presque) sans partage le tennis mondial. Comme à ses plus belles heures, le maestro suisse a ainsi remporté en 2017, à 35 ans, les deux premiers grands rendez-vous de la saison. Vainqueur à la surprise générale de son 18e titre du Grand Chelem fin janvier à Melbourne, Federer a conquis ce dimanche à Indian Wells son 25e Masters 1000, le 90e titre de sa carrière au total.

En finale, le Suisse a disposé de son compatriote Stan Wawrinka en deux sets serrés (6-4, 7-5). Dominateur dans l’échange, et notamment en revers (8 coups gagnants à 2 pour Federer de ce côté), le Bâlois a tenu son plan de jeu à merveille, à savoir reculer le moins possible et jouer sur un rythme suffisamment élevé pour empêcher son redoutable compatriote de prendre l’échange à son compte. Dans un sursaut d’orgueil Wawrinka parvint en début de deuxième manche à breaker Federer (qui perdait son service pour la première fois du tournoi), mais ce fut la seule alerte pour la légende vivante du tennis mondial, qui trouva bien vite les ajustements pour repasser devant au score, avant de clore l’affaire en deux sets (6-4, 7-5 en 1h20).

Federer, plus vieux vainqueur en Masters 1000

Comme en janvier à Melbourne, Roger Federer aura en tout cas affiché un niveau de jeu resplendissant sur les courts californiens. Celui qui est devenu, à 35 ans et sept mois, le plus vieux joueur à triompher en Masters 1000 a peut-être même fait encore plus forte impression à Indian Wells puisqu’il n’a pas concédé le moindre set du tournoi, balayant notamment deux top 10 (Rafael Nadal et Stan Wawrinka) au passage.

Redescendu à la 16e place mondiale fin 2016, Federer est reparti à toute allure vers les sommets du classement ATP. Son 90e titre en carrière lui permet ainsi de grimper à la 6e place, juste devant son vieux rival Nadal. Surtout, contrairement aux cinq joueurs qui le précèdent (Murray, Djokovic, Wawrinka, Raonic et Nishikori), “RF” n’a quasiment aucun point à défendre lors des prochains mois. Si bien qu’un bon résultat au Masters 1000 de Miami, qui débute cette semaine (en l’absence de Murray et Djokovic, tous deux forfaits), pourrait permettre à Federer de réintégrer le top 5, en attendant mieux s’il poursuit sur sa lancée. Largement en tête à la Race (le classement ATP depuis le début de l’année 2017), “Rodger” est en tout cas l’incontestable meilleur joueur du début de saison sur le circuit masculin. Qui l’eût cru, il y a à peine deux mois ?

Rodolphe Desseauve

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages