Indice UEFA : la marge de la France sur les Pays-Bas et le Portugal se réduit de nouveau

Les Monégasques ont perdu face aux Hongrois de Ferencvaros. (F. Porcu/L'Équipe)

Après une semaine difficile vécue par ses représentants dans les Coupes d'Europe, la France a vu les Pays-Bas et le Portugal grignoter de nouveau une partie de leur retard sur sa cinquième place à l'indice UEFA.

Après une première journée réussie en Coupes d'Europe (4 victoires, 1 nul et 1 défaite), la France avait l'occasion d'accroître sa marge sur les Pays-Bas et le Portugal à l'indice UEFA cette semaine. C'est raté. Le programme s'annonçait pourtant favorable : l'Eintracht Francfort, le Maccabi Haïfa, Ferencvaros, le Partizan Belgrade, Fenerbahçe et Karabagh ne sont pas - ou plus - des ténors sur la scène continentale. Au final, le bilan a été bien décevant avec 3 revers, 2 nuls et 1 victoire.

L'OM a chuté à domicile contre le club allemand (0-1), Monaco (0-1 contre Ferencvaros à Louis-II) et Nantes (0-3 à Bakou) ont connu des désillusions, Nice a mené et été finalement accroché en Serbie (1-1), Rennes s'est fait remonter deux buts contre les Turcs au Roazhon Park (2-2), et seul le PSG a décroché un succès loin d'être maîtrisé en Israël (3-1).

lire aussi

Les plans B de Galtier

Résultat : si la France dispose encore de ses six représentants, contre quatre aux Pays-Bas et au Portugal, elle a vu son avance fondre très légèrement sur ses deux adversaires pour la cinquième place au classement général de l'indice UEFA, calculé sur la base des résultats européens des cinq dernières saisons. Après les matches de cette semaine, la France (5e) totalise 52,331 points et son matelas s'est réduit à 1,431 point sur les Pays-Bas (6e, 50,900) et 3,282 points sur le Portugal (7e, 49,049).

3 victoires sur 4 pour le Portugal, 2 sur 3 pour les Pays-Bas

Les clubs néerlandais ont gagné à deux reprises (Feyenoord et Alkmaar) pour un revers (Ajax), alors que le PSV Eindhoven n'a pas eu l'occasion de jouer (*), et leurs homologues lusitaniens ont engrangé trois victoires (Sporting, Benfica et Braga) pour une défaite (FC Porto). Les deux doubles confrontations à venir en Ligue des champions, entre le PSG et Benfica comme entre Marseille et le Sporting, pourraient donc valoir cher.

(*) Sa rencontre de Ligue Europa sur la pelouse d'Arsenal a été reprogrammée le 20 octobre en raison du décès de la reine Élisabeth II.

lire aussi

Toute l'actu de la Ligue des champions

Car conserver la cinquième place au classement général de l'indice UEFA au terme de cette saison s'avère primordial : elle octroiera quatre clubs dans la nouvelle formule de la Ligue des champions (3 directement qualifiés en phase de la Ligue (**) + 1 en tour préliminaire), dont la première édition se tiendra en 2024-2025. Le sixième en aura trois maximum (2+1), le septième deux maximum (1+1).

(**) Cette dénomination devrait remplacer celle de « phase de groupes ».