Indignation au Brésil après des propos à caractère raciste envers Vinicius Junior

La joie de Vinicius junior après un but. (A. Réau/L'Équipe)

Pelé, Neymar et de nombreuses autres personnalités brésiliennes ont manifesté vendredi leur indignation après des propos considérés comme racistes contre l'attaquant du Real Madrid Vinicius Jr dans une émission de télévision espagnole.

Lors du Chiringuito Show, jeudi soir, Pedro Bravo, agent de joueurs, a déclaré que, Vinicius Junior, ailier Brésilien de 22 ans du Real Madrid, devrait arrêter de « faire le singe » lors de ses célébrations de buts. Des propos considérés comme racistes par de nombreuses personnalités du monde du football qui ont apporté leur soutien à ce joueur qui célèbre ses buts en dansant avec ses coéquipiers.

Dans les stades, de nombreux joueurs noirs ont été victimes de racisme de la part de supporters imitant des cris de singe. « Même si le racisme existe toujours, cela ne nous empêchera pas de continuer à sourire, a publié Pelé, légende vivante du football brésilien, sur Twitter. Nous allons continuer à combattre le racisme à notre façon : en luttant pour notre droit d'être heureux. »

« Danse Vini ! »

« Baila Vini Jr » (Danse, Vini Jr), a publié pour sa part Neymar, s'inspirant du hashtag #BailaViniJr, qui figurait vendredi en tête des tendances sur Twitter au Brésil. La Confédération brésilienne de football (CBF) a sorti un communiqué dans lequel elle se dit « solidaire » de l'attaquant madrilène, victime de « déclarations racistes ».

De son côté, le Real Madrid a exprimé son « rejet de tout type d'expression raciste et xénophobe » et entend mobiliser son service juridique pour « prendre les mesures légales » nécessaires.

Face à cette vague d'indignation, Pedro Bravo a présenté ses excuses sur Twitter, en expliquant que pour lui, « faire le singe est une expression mal utilisée pour qualifier de façon métaphorique (faire des bêtises) les danses de célébrations » du joueur.

lire aussi

Toute l'actualité du football